moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Le retour d'un rendez-vous sur demande

Publié par chantal le 21 juin 2019 à 06:23

Je ne remercierais jamais assez mon compagnon qui m'a faite connaître le libertinage. Faisant abstraction de tout sentiment de jalousie en m'offrant aux autres pour mon plus grand plaisir. Il a su faire faire la différence entre l'amour qui nous unis et le partage de nos corps qui n'appartiennent à personne en prenant notre plaisir où il se trouve. Je vous fait à tous de gros poutous Chantal.

alt

Le retour d'un rendez-vous sur demande 

Mon chéri vient mon montrer un mail qu'il vient de recevoir sur son portable et qui disait ceci:" Bonjour, je suis de passage près de chez vous et je suis libre ce matin, votre femme m'a laissé un tel souvenir indélébile de son corps dans la tête que j'aimerais bien vous rencontrer une nouvelle fois pour que vous me l'exhibiez devant moi. Vincent." Qu'est ce que je lui réponds ? Tu sais de qui il sagit au moins ? " me demanda Bob " Vincent cela ne me dit rien du tout mais c'est forcément un voyeur devant lequel tu m'as exhibée, comment se fait il qu'il a ton numéro de téléphone?" " Comment penses tu que je l'ai contacté la première fois? il a du garder mon numéro et ce Vincent c'est celui qui t'as baisé dans le coffre de sa voiture " " Je me souviens très bien, il était jeune et gentil mais je ne connaissais pas son prénom, dit lui que ce n'est pas possible ce matin, je suis nue et encore en petite liquette et mon barbu n'est pas lisse." "Oui mais tu es douchée et puis la dernière fois tu es bien arrivée sur le lieu de rendez-vous qu'il nous avait fixé complétement nue, tu restes comme tu es, mets simplement une paire de chaussures, je lui laisse un sms que nous arrivons et pour ta foune, ne t'inquiètes pas dis toi que certains hommes la préfére entourée de poils " Bob envoya un sms à Vincent qui disait ceci" Chantal est d'accord, nous serons là dans trente minutes environ au même endroit que la dernière fois." Je n'avais pas donné mon accord et j'essayais de ne pas trop montrer à Bob que j'étais ravie, j'avais passé un excellent moment  en compagnie de ce jeune homme que je ne me suis pas faite prier et je n'ai pas rechigner lorsque mon chéri m'a proposé de m'exhiber une nouvelle fois devant lui, par contre j'aurais aimé cette fois que mon chéri m'exhibe devant lui dans une tenue sexy avec de jolis dessous et des bas, je trouve que cela est plus excitant pour celui qui me decouvre petit à petit . Par contre je me suis vite engouffrée dans la voiture pour ne pas me montrer dans cette tenue à mes voisins, ma chemise de nuit étant transparente l'on pouvait voir toute ma nudité à la lumière du jour.

alt

Puis nous avons pris la route en direction de notre rendez-vous. Au fond de l'allée du bois, j'ai reconnu la voiture, et Vincent qui nous attendait sur le bord du chemin. Bob s'avança tout près de lui et ouvrit la vitre de mon côté. Il avait un large sourire et nous remercia d'être venus aussi vite. Ses yeux plongèrent dans mon décolleté, il remarqua de suite que je ne portais pas de soutien gorge, sans attendre et sans s'occuper de mon chéri (voir Mon chéri est candauliste.) il passa sa main par ma vitre ouverte qu'il glissa dans l'entrebaillement de ma nuisette en venant me caresser les seins.

alt

Je me laissais faire appréciant ses douces caresses. Il attrapa mon téton qui se trouvait le plus près de lui en le prenant entre son pouce et son index et me le titilla pour me le faire grossir entre ses doigts." Tu as de jolis seins Chantal" me dit-il en regardant Bob.

alt

Vincent n'était plus le jeune homme effacé que nous avions rencontré le première fois lors d'une exhibition à la sablonnière, qui n'osait même pas s'approcher de la voiture pour me caresser alors que les autres voyeurs s'en donnaient à coeur joie.(voir Dogging en voiture.) Je ne sais pas si c'est parce qu'il était mal à l'aise de sortir sa zigounette devant d'autres personnes en tout cas depuis que nous lui donnons des rendez-vous personnels, il n'est pas du tout le même garçon sage et réservé, ses mains voyageuses me caressaient les parties habituellement cachées de mon corps.(voir Un rendez-vous sur demande.)

alt

Il s'était bien rendu compte aussi que je ne portais pas de culotte sous ma liquette, il entama une progression tout le long de ma jambe pour aboutir à l'endroit le plus secret de mon anatomie. Ses doigts glissérent le long de ma fente déjà bien humide. Je lui ouvrit les cuisses pour lui donner accès à mon clitoris. Un doigt entra dans mon vagin, je lui ai écarté de ma main mes lèvres pour qu'il puisse mieux me le tripotailler mon petit bouton rose.

alt

Vincent ouvrit ma portière, baissa son pantalon et me présenta son pénis, il désirait que je lui suce la queue. Je me suis tournée de mon siége pour être face à lui, je lui ai attrapé la bite en pleine main que je me suis mise à lui absorber avidement son gland et sa tige dans la bouche tout en lui malaxant les couilles.

alt

Bob qui assistait à la scéne, me proposa de sortir de la voiture pour être plus à l'aise. Aussitôt dehors Vincent m'attrapa de dos et me pelota les nibards. Ses mains posées sur ma poitrine pouvaient me servir de soutien gorge elles encerraient aussi bien mes seins que mon 85C. J'adore être entreprise par des inconnus dans ces lieux d'exhibition, bien que cela ne se passe pas toujours bien (voir Lieu d'exhibition pour couple libertins.) et d'autres qui se passe beaucoup mieux (voir Dogging de nuit à la sablonnière ou Les sous bois réservent de bonnes surprises.)

alt

Mon jeune compagnon baissa de nouveau son pantalon, déroula sur sa bite en érection une capote qu'il avait prit soin cette fois d'emporter avec lui, puis il me fit pencher en avant en position de levrette appuyée sur la voiture. Soulevant ma chemise en me mettant les fesses à l'air, il entra doucement son sexe entre les lèvres de ma foune humide. Les jambes écartées et me tenant par la taille il m'enfonça sa trique au plus profond de ma chapelle qui devenait de plus en plus ardente par les violents coups de rein que me donnait Vincent. Alors que nous prenions du plaisir une alerte venant de Bob, stoppa de suite la pénétration. Un nuage de poussière nous indiquait qu'une voiture venait dans notre direction. Vincent se rhabilla en toute hâte tandis que moi je m'essuyais ma chatte baveuse avec le tissu de ma chemise.

alt alt

Nous pensions que notre rendez-vous coquin se terminerait là mais Bob nous proposa de continuer notre escapade érotique en s'enfonçant dans le bois. Nous avons fermé nos voitures, Vincent retira son pull et nous nous éloignons à la recherche d'un endroit tranquille. En cours de route mon jeune partenaire me dit:" Vous ne portez jamais de culotte ?" " Bien sur que si pourquoi me demandes tu celà?" " Cela fait deux fois que je vous rencontre et vous êtes toujours sans dessous, alors que vous m'aviez promis le dernière fois que vous me donnerez votre petite culotte." " C'est vrai mais nous sommes partis précipitemment et je n'ai plus du tout pensé à ma promesse, cela fera peut être une nouvelle occasion de pouvoir nous revoir." Bob qui était parti un peu en avant en repérage nous fit signe de nous engouffrer dans le bois, nous le suivons dans un endroit plus calme que sur le chemin.

alt alt

Vincent baissa de nouveau son pantalon, sa queue n'était plus aussi dure que tout à l'heure, j'ai donc du reprendre sa chose en main pour la refaire bander. Quand elle fut dure comme un bâton, c'est moi qui lui déroula cette fois sa capote avec la bouche sur le zizi. Notre envie était pressente et Vincent ne prit même pas le temps de me déshabiller. Il me fit reprendre la position que j'avais tout à l'heure en m'appuyant cette fois contre un arbre, il releva ma liquette jusqu'à la taille, me glissa sa main entre les fesses pour constater si j'étais toujours humide en s'attardant sur mon petit trou dilaté.

alt

Vincent se plaça derrière moi et dans un premier temps il carressa ma fente avec son gland qu'il passait et repassait sur mon clitoris. Mon chéri consentant était aux premières loges et prenait des gros plans de nos sexes prêts à copuler ensemble. Etre nue dans la nature, les lèvres ouvertes prêtent à gober la tête du champignon qui se présentait devant la gorge profonde qui salivait de cyprine, me faisait mouiller abondamment. Cela me rappelait Une exhib que nous avions faite avec ma copine Corine  (voir Deux nanas pour le gaudriole)

alt altalt alt

Enfin il se décida après avoir fait durer le plaisir en guise de préliminaires, de m'enfoncer son amanite à bout rouge qui habituellement est vénéneuse mais la sienne me faisait tellement du bien que j'aurais accepté de la déguster et puis je ne risquais rien puisqu'elle était protégée. Sa verge s'imprégnait de ma mouille qui la faisait glisser toute seule dans le fond de mon vagin. Elle s'était tellement intégrée dans moi que nous ne formions plus qu'une seule personne. Par moments, il passait sa main sous mes cuisses pour éponger la cyprine qui coulait le long de mes cuisses. Puis il faisait disparaître la tête et la queue de son amanite de nouveau dans mon con en s'enfonçant toujours un peu plus dans mon abime de plaisir. Ses doigts s'étaient accaparés de mon clitoris en liberté entre mes cuisses ouvertes et l'aguichait en l'asticotant pour l'exciter. J'étais aux anges et je sentais que j'allais partir au septième ciel. " jouir jouir "était tellement un plaisir intense que je n'attendais que celà.

altalt

Bob qui me connais parfaitement bien avait ressenti ce moment d'excitation intense que j'éprouvais arrêta de nous tourner autour pour ne pas me déconcentrer et me laisser vivre ce moment de plaisir. Rien que le bruit du déclenchement de son appareil photo aurait me gâcher ce bonheur. A cet instant je ne savais pas si j'allais pouvoir tenir assez longtemps pour que nous puissions jouir Vincent et moi en même temps. Je me sentais au bord de l'extase et je savais que si je n'arrivais pas à me contenir, que je me sortirais la queue de mon chevalier servant sans qu'il ai eu le temps d'éjaculer en moi. Mais cette copulation incestueuse faisait bien les choses, des spasmes de jouissance et des râles de plaisir sortirent de le bouche de Vincent. Il venait de me larguer sa semence. En même temps son sexe qui se raidissait et enflait dans ma chatte me procura à moi aussi l'extase. Je me suis redressée en serrant très fort les cuisses, en me tortillant dans tous les sens, croisant les jambes en emprisonnant son champignon pour le garder dans ma champignonnière. Dans ces moments d'extase je ne suis plus maître de moi ni de mes gestes et le pauvre Vincent devait en subissait les conséquences en se contorsionnants, ne pouvant pas sortir sa bite emprisonnée à l'intérieur de mon vagin. Pratiquement à genoux lorsque j'ai reprise mes esprits. Cela m'a faite sourire de le voir dans cette posture mais après tout c'est bien de sa faute de m'avoir procuré un tel orgasme.

C'est avec plaisir que je le rencontrerais de nouveau et vous mes chers lecteurs, voyeurs, fans , amoureux tout ce que vous voudrez je vous fait de grosses bises Kiss Kiss Votre Chantal

 

Séance de coaching la suite

Publié par chantal le 22 mai 2019 à 10:37

Pour la première fois je ne vais pas vous raconter une histoire qui m'est arrivée mais la suite de notre "séance de coaching" que nous avons vécue ma meilleure amie et moi. Cette fois je n'ai été que spectatrice de son aventure. Je ne sais pas si elle va être contente que je relate son initiation particulière de la salle de gym et de se voir nue en photos dans mon blog? Je lui aurais donné le bon dieu sans confession si je ne l'avais pas vu sa performance. Bisous à tous Chantal Innocent Kiss  

alt

Séance de coaching la suite

Alors que je venais de me rhabiller et que j'attendais ma copine, trois hommes dont Steph notre coach ont fait éruption dans nos vestiaires. Nous avons poussé un cri et instinctivement Nath a porté ses mains sur son sexe et sa poitrine pour les cacher alors qu'elle était en culotte, soutien gorge et bas. Ils l'ont attrapé par les pieds et les épaules pour l'emmener hors des vestiaires. Elle se débattait comme une diablesse, mais ne pouvait pas faire grand chose entre les mains de ces trois gaillards. Portée par deux hommes qui essayaient de retirer son string noir transparent pour s'occuper de son abricot sans pouvoir y arriver. J'ai voulu venir au secours de ma copine en appelant mais en vain, le gymnasme était vide et personne ne pouvait nous entendre. J'ai suivi le petit groupe en saisissant mon portable pour prendre des photos en cas que cela tournerait mal.

alt

L'un d'eux écarta sur sa petite culotte sur le côté pour libérer sa chatte de ce petit bout de tissu, pendant que le second s'occupait de lui caresser la vulve. Malgré la libération des mœurs, le sexe de la femme reste un objet secret, invisible…que tous les hommes cherche à découvrir. C'est notre partie secrète, notre objet de convoitise que les hommes désirent le plus au monde: Notre sexe. Ils se perdent dans sa douceur et sa moiteur, ils en savourent le goût et son parfum. Alors la révélation de l'exploration de la bête n'est plus un mystère. Mais voilà chaque femme possède une énigme différente sous leur petite culotte qui les fait fantasmer.

alt

La main posée sur le sexe de Nath, lui promulguait de douces caresses, un doigt glissa dans sa fente humide. Caresser une femme, c'est tout un art. Et c'est surtout indispensable pour faire monter lentement le désir. Mais lorsque ceci est bien fait, la sensation à la vue de ce corps féminin qui s'éveille doucement est incomparable. Nathalie ne se débattait plus, elle avait même l'air d'y prendre du plaisir, je dirai même qu'elle y prenait goût. Elle a un peu cherché ce qu'il lui arrive, sa tenue de sport était tellement moulante qu'elle lui rentrait dans sa raie des fesses mettant en valeur son petit cul rebondissant, et je ne vous parle pas du côté face sur lequel on distinguait la forme de sa chatte. Lors d'une séance de fitness j'avais prise quelques photos d'elle pour montrer à Bob la tenue sexy que portait mon amie. En présence d'hommes je pense que ses formes ne doivaient pas les laisser insensibles et que cela devaient faire frétiller leur zizounet dans leurs caleçons. 

alt alt 

Pour une séance d'essai Nath n'avait pas voulue investir dans une nouvelle tenue de sport. Elle avait revêtu sa tenue de fitness qu'elle porte habituellement lorsque nous sommes entre femmes, mais ici la salle de sport est mixte, les garçons qui l'ont vu arriver dans son collant moulant n'ont pas du rester indifférents à sa tenue sexy et cela leur a donner l'envie de voir ses atouts à peine dissimulés sous son legging rose.

 altalt

Sa position maintenue dans le vide par ces trois gaillards devenait inconfortable aussi il décidèrent de l'emmener un peu plus loin pour la déposer sur une table. Ils lui retirèrent sa culotte en la jetant. Je l'ai ramassée en pensant que son mari ne verrait peut être pas d'un bon oeil si elle rentrait sans. (Tous les hommes ne sont pas candauliste comme mon chéri.) Ma copine, les jambes écartées était dans une position impudique, ses lèvres charnues et ouvertes étaient mise en évidence aux regards des participants. Sa féminité et son intimité étalés au grand jour ne pouvaient qu'exciter les membres virils de ceux qui la maintenaient.

alt

Les garçons enlevèrent leur pantalon et leur slip, ils étaient tous au garde à vous devant son entrecuisse généreusement accueillante qui devait les mettre en appétit. Il était simple de deviner que leur intention était de la baiser. Des préservatifs jonchaient sur un tabouret. Cette fois, il était évident qu'elle allait passer à la casserolle.

alt

Nath en avait prise son parti et participait sans réserve à son mini gang bang. Elle avait prise en main le sexe d'un des garçons pour le branler. On lui retira son soutien gorge pour libérer ses seins. Elle était maintenant nue entre les mains de ces trois gaillards qui lui caressaient toutes les parties de son corps et surtout les plus intimes. Nathalie qui est d'ordinaire était si réservée s'en donnait à coeur joie en pompant la bite qu'elle avait faite durcir pendant que les autres se masturbaient en attendant leur tour. Elle passait d'une queue à l'autre. Je commençais à comprendre que mon compagnon pouvait prendre du plaisir de me voir dans les bras d'un autre homme, je me suis surprise à glisser ma main dans ma culotte pour me chatouiller le clito, je mouillais moi aussi.(voir Mon chéri est candauliste.)

alt alt

La gourmandise est un bien joli défaut, elle mettait beaucoup de coeur à l'ouvrage, ils étaient tous maintenant en érection devant ses charmes étalés au grand jour. Je ne l'avais jamais vu ma copine dans ses ébats amoureux, mais son mari qui ne doit pas s'ennuyer au lit. Cette aventure sexuelle, indépendante de sa volonté l'avait mise en appétit.

alt

En même temps qu'elle suçait elle s'occupait de ses deux autres partenaires en les aguichant et en les asticotant pour ne pas faire retomber leur membres virils en les maintenant en forme. Elle s'est tellement bien occupé d'eux qu'ils crachèrent leur foutre sur son corps. Le coach qui m'avait prise auparavant a mis plus de temps à faire venir mais lorsqu'il éjacula il lui tapissa la visage de son sperme. Et je ne suis pas sure qu'elle n'y a pas goûté.

alt

Les garçons se sont rhabillés et partis après s'être soulagés sans la baiser (Je ne pense qu'ils n'étaient pas assez performants pour lui mettre une seconde salve) J'ai donné un mouchoir en papier à mon amie pour qu'elle s'essuie le visage avant de passer une seconde fois sous la douche. " Hé bien ma chérie, je ne te connaissais pas comme cela, c'est Jean Louis qui va être surpris en voyant tes photos?" En colère elle me lance: "Ne fais surtout pas cela, mon mari ce n'est pas comme ton Bob qui accepte de te prêter à d'autres hommes, autrement nous ne serons plus amies."" Tu as tout de même le droit de te faire plaisir, ton corps t'appartient ce n'est pas un crime de faire quelques pipes, ils ne t'on même pas baiser" " Oui mais le mien est jaloux et il n'acceptera pas cela" "Excuses, je ne savais pas, alors si tu veux prendre un peu de plaisir c'est toujours en cachette que tu dois le faire?" "Je ne suis pas comme toi de me faire baiser par des inconnus et de rendre cocu ton compagnon" "Peut être mais moi je ne suis pas obligée de me cacher pour tirer un coup et que tu le veuilles ou pas ton Jean Louis est tout de même cocu sans qu'il le sache ." J'ai mise un terme à notre discussion qui prenait une tournure  qui risquait de détruire notre amitié.

Ce n'est qu'après quelques jours que je me suis décidée à tout avouer à mon compagnon en lui contant ce qui s'était réellement passé pour ma copine et moi durant notre séance d'initiation dans la salle de sport. Nous avions décidé de ne jamais rien se cacher en matière de sexe pour que notre couple fonctionne bien. J'ai regretté de ne pas lui avoir avoué de suite en rentrant à la maison que je m'étais faite baisée par mon coach. Je ne sais pas pourquoi je me suis mise à rougir lorsqu'il m'a demandé de où j'arrivais en rentrant si tard. Peut être parce que je me suis sentie prise en défaut. (voir Séance de coaching.) Par contre il a beaucoup apprécié les photos nue de Nathalie en me disant: "Dis donc elle est pas mal du tout Nath à poil, tu pourrais l'inviter un jour à la maison que l'on fasse plus ample connaissance."

Ah......!!! ces hommes !!! Bisous à tous Chantal  Kiss Kiss

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 


 

Mon massage tantrique, la finition...

Publié par chantal le 03 mai 2019 à 10:31

Pour le seconde fois, j'ai faite appel à Luc, après qu'il m'avait avoué ne pas avoir pu faire la finition de son massage érotique sur moi. J'avais hâte de connaître quelle jouissance il pouvait encore m'apporter. J'ai connu après le titillement de mon point  "G" que j'ai relaté dans ma précédante aventure une autre façon de me faire monter au septième ciel en arrivant à me faire faire une éjaculation féminine. Bisous à vous tous Chantal.

alt

Mon massage tantrique, la finition...

J'ai tellement prise du plaisir avec Luc lors de mon massage tantrique qu'il a pratiqué sur moi (voir J'ai expérimenté un massage érotique.) que je lui ai laissé un message et un petit commentaire pour le remercier de m'avoir faite jouir de la sorte, il y a longtemps que cela ne m'était pas arrivé. Dans la correspondance que nous entretenons par l'intermédiaire de ce blog (voir les commentaires de l'article Mon corps livré à des mains expertes) Je lui disais que j'étais prête à recommencer. Il m'a avoué qu'il n'a pas pu accomplir sur moi la continuation que je lui avais demandé, parce qu'il ne me trouvait plus assez détendue pour que je connaisse un nouvel orgasme. Cette affirmation, m'a laissé un peu sur ma faim en me demandant bien ce que peut bien être cette finition dont il me parle? Je ne vois pas ce qu'il peut me faire de plus, mis à part de me baiser, je ne vois pas ce quel autre plaisir il peut me procurer. Des verges j'en ai connu de toutes sortes des grosses des longues des petites de toutes formes. La sienne n'est pas différente des autres de toutes façons il ne pourra jamais égaler celle de Doan. (voir L'inoubliable et l'irrésistible braquemart de Doan) J'ai tellement prise du plaisir lorsqu'il a découvert mon point G que j'ai hâte qu'il revienne pour dénicher ce qu'il peut encore m'apprendre de nouveau pour la découverte de mon corps.

J'ai prise moi-même cette fois avec l'accord de mon chéri un second rendez-vous avec Luc pour qu'il me masse. Le jour J étant arrivé, tellement impatiente de sentir de nouveau ses mains sur mon corps qu'une heure avant qu'il n'arrive, j'étais déjà nue sous mon peignoir. Pendant qu'il préparait ses huiles de massage, j'ai tombé mon peignoir de bain découvrant ma nudité et je me suis installée sur la table de massage comme la dernière fois. J'ai vu le regard de Luc se porter sur ma vulve que j'avais soigneusement épilée la veille de sa venue. Luc à commencé à m'enduire les jambes d'huile

alt alt

et de me masser doucement, évitant comme la dernière fois de me caresser le sexe, pour me mettre en confiance et faire monter en moi le désir. Ses mains, tout en me massant les cuisses, écartaient mes fesses et ma petite pastille brune que j'exposais à son regard. Luc m'a étalé de l’huile sur tout mon corps, sur mon dos, mes bras, sans oublier mes fesses fermes et rebondies… puis il est passé sur mes cuisses, que j'ai écartées pour lui faciliter la tâche. En survolant mon sexe, il s'est aperçu que je mouillais. C’était la sensation de ses mains posées sur moi mais je pense surtout que c'est le souvenir de son premier massage qui me revenait en tête.

alt alt

Puis il se mit à me masser les pieds, les épaules, le dos avec la délicatesse que je lui connais. J'étais détendu et je m’abandonnais en toute confiance entre ses mains. Luc qui devait avoir une vue imprenable sur mes fesses ainsi que sur ma plus profonde intimité. Pendant ce temps Bob avait remis de la musique zen qui me fit fermer les yeux un long moment. L’huile sentait très bon, il me faisais des mouvements souples et fluides, doux mais toniques. Il me massait mes bras, mes mains puis revenais sur mon dos et descendais. Puis, une de ses mains s’est égarée entre mes fesses et a effleuré mon petit trou. Un frisson m’a parcourue comme cela avait l'air de me plaire il s'est attardé un peu plus sur son anus et me l'a caressé brièvement avant de s’apercevoir que mon sexe était devenu délicieusement chaud et humide.

alt

Son but à ce moment-là était de m’amener à un lâcher-prise total. Il a donc repris son massage de mon dos et de mes fesses mais ses gestes se rapprochaient lentement et inexorablement de mon sexe qui semblait de plus en plus accueillant. Je me sentais prête à m’abandonner à lui. Alors, il a passé à l’étape supérieure en me massant énergiquement mes fesses, ce qui a eu pour effet de d'ouvrir et de le fermer mon sexe. Mes lèvres frottaient ainsi l’une contre l’autre, ce qui me procurait de fortes sensations de bien-être. A ce moment-là, le massage a pris une tournure beaucoup plus sensuelle. Il m'a massé tout autour de ma chatte, douce et humide. Une vague de chaleur avait soudain envahi le bas de mon ventre. Ma chatte était désormais entièrement ouverte et trempée.

 alt alt 

Voyant cela Luc m'a demandé de me mettre en position de levrette sur la table. Cette fois je pense qu'il va achever ce qu'il m'avait promis:c'est à direme faire la finition. Je vais avoir la douce sensation de sa verge entrer doucement dans mon puits d'amour. Une main me caresse la vulve pendant que de l'autre s'occupe de ma petite pastille brune. Mon excitation et mon imagination est telle que je le sents déjà entrer dans mon nid douillet. Mais les mots de mon masseur me rappelle à la réalité:" Mets toi sur le dos Chantal si tu veux bien". J'ai obéi le plus simplement du monde. Me voilà donc sur le dos, ma poitrine et mon sexe exposés à son regard coquin. Après m'avoir massé mes seins pendant quelques minutes, qui étaient gonflés par le désir, il s'est positionné entre mes cuisses pour me lécher les lèvres et me titiller le clitoris. Ses doigts m’ont pénétrés alors que sa langue me la caressait. Pendant un instant, j'ai essayé de lui parler mais les mots ne sortaient pas de ma bouche, j'étais complètement ailleurs. Je sentais ma respiration s’emballer, que mon cœur tapait fort dans ma poitrine et je me tortillais devant lui sur le lit… vraiment vulnérable. En me retournant je vois Luc se déshabiller, le sexe en érection, cette fois mon fantasme allait devenir réalité. Il se verse de nouveau de l'huile dans ses mains, me fait écarter les jambes et me caresse la chatte ouverte pour lui.

alt alt

Son index et son majeur commencent de longs va-et-vient dans ma foune. La tête penchée en arrière, je suis totalement offerte, tel un pantin, à ses caresses de plus en plus vigoureuses. Son but à ce moment-là est de m'amener à un lâcher-prise total. Ses gestes s'occupaient uniquement et inexorablement de mon sexe qui devenait de plus en plus accueillant. Je me sentais prête à m’abandonner à lui. Une main passe de mon sein gauche au sein droit, de mon sein droit au sein gauche, pendant que l'autre titille le clitoris. Ce dernier gonfle et dégonfle à intervalles réguliers, rythmant les montées de plaisir, j'agonise sous ses caresses. Luc me pose une serviette sur les yeux "C'est pour que tu te laisses aller complètement en ne pensant à rien d'autre que de prendre ton plaisir" me dit-il.

alt

Mon vagin se resserre fortement sur ses doigts qui me pénètrent. Il accélère toujours le mouvement remplaçant l’index par l’annulaire, ce qui lui permet d’orienter sa main plus confortablement. J’ai maintenant ses deux doigts dans le vagin. Il appuie alors un peu plus sur mon clito gonflé, déclenchant aussitôt un gémissement de ma part. Se penchant sur mon sexe qui palpite au bout de ses doigts, il les remplace par sa langue, léchant mon clitoris, qui sous ses attouchements semble encore doubler de volume. Immédiatement, je tressaute brusquement en émettant un brusque râle de plaisir. Chaque effleurement de sa langue sur le bouton dardé déclenche un véritable sursaut de mon bas-ventre qui l'oblige chaque fois à ressaisir le clitoris entre ses lèvres. Je n'arrête plus de gémir doucement, il s'acharne sur mon bouton d'amour, le flagellant de sa langue, je me malaxe les seins à pleine main, les pressant fortement ou en me pinçant les bouts entre mes doigts. Comme prise de convulsions, je m'agite soudain avec une telle intensité qu'il doit me tenir de toutes ses forces pour me maintenir sous sa langue. Il s'acharne sur mon clitoris, le léchant avec encore plus d'ardeur.

alt 

Il reprend alors ses massages vaginaux à un rythme frénétique, et je lâche de nouveau des cris de jouissance. Surexcitée, il accélère encore, replie alors ses doigts sur la face antérieure du vagin, dos au pubis et reprend frénétiquement ses mouvements. Mon plaisir est littéralement décuplé avec cette méthode, mes cris se transforment en soupirs de jouissance. Un troisième doigt vient de faire son entrée dans ma chatte, j'ai pensé à ce moment là que la finition était de me fister en me mettant toute sa main dans mon vagin.(voir Jeu d'enfance pour adultes consentants.) Mais il continua à agiter ses doigts à la même vitesse. La cadence devient infernale, je suis prise de spasmes dans tous les sens. Alors qu'il continue, je pousse soudain un cri rauque et continu, qui semble venir du fond de mon être, et l’impossible se produit. C’est après quelques secondes à peine que mon orgasme est arrivé ! Très puissant ! Mes contractions m'ont faite crier. Mon corps entier s’est cambré. Je gicle abondamment de longs jets de cyprine qui inondent ses mains et ma couche. Il me tient car je suis à la limite de tomber tellement la jouissance me fait trembler. Ce qui se passe dans ces moments est complètement hallucinant. C’est un orgasme puissance 10.

 alt alt

Mon masseur m'a permise de me rendre compte que je peux être une femme fontaine. Quelle joie! J'avoue que je suis un peu embarrassée maintenant losque Bob arrive à me faire jouir en pratiquant la méthode de massage érotique de Luc, de tremper les draps à chaque fois que cela m'arrive lorsque nous faisons l'amour, mais quelle joie de voir à quel point je le rends fier de constater qu'il me satisfait à la perfection en me faisant jouir de la sorte.

Mille bisous à vous tous Kiss Kiss .......................................................................Kiss Chantal

 

J'ai expérimenté un massage érotique

Publié par chantal le 26 avril 2019 à 08:11

Je vous offre aujourd'hui une expérience unique que j'ai expérimentée avec un de mes admirateurs qui m'a laissé un message sur mon blog en se proposant de me faire un massage tantrique. Comme je ne savais pas ce que c'était, je me suis renseignée et poussée par mon chéri qui n'a pas hésité une seule seconde pour me laisser entre les mains de ce masseur. Je le remercie ayant vécue une expérience formidable que je suis prête à recommencer et que je recommande à toutes les femmes. Bisous à tous Chantal.

alt

J'ai expérimenté un massage érotique

J'ai reçu dans les commentaires de (voir Mon corps livré à des mains expertes) un message d'un homme se disant masseur qui aimerait venir me faire des attouchements à la maison pour me faire découvrir le massage tantrique. Comme je ne connaissais pas ce genre de massage je suis allée le découvrir sur le net et voilà ce qu'ils en disent: Le massage tantrique a pour seul but de vous libérer des tensions accumulées et du stress du quotidien. Vous vous sentirez relaxée, apaisée, détendue et déstressée. La personne qui vous masse va utiliser son corps pour vous faire découvrir de nouvelles sensations dans une atmosphère intimiste et propice à la détente. Vous serez nue et la personne qui vous masse aussi. Le massage tantrique consiste à des mouvements rigoureux, à des massages sensuels et délicats. Tout en délicatesse, ce massage érotique vous conduit à accepter de relâcher le contrôle sur tout. Vous n’aurez qu’une chose à faire : vous laissez emporter par la magie de ce massage unique.

C'est exactement ce que m'avait dit l'homme qui m'avait contacté, étant curieuse de toutes nouvelles expériences pouvant me procurer du plaisir et des sensations de bien être, j'en ai parlé à mon compagnon qui comme vous le connaissez n'a pas été le dernier à me dire:"Pourquoi ne l'invites tu pas? si cela peut te faire vivre une expérience unique."  J'hésite encore à franchir le pas et à pousser le délire de lui téléphonner pour prendre rendez-vous pour qu'il vienne chez nous? "Tu vas en apprendre plus sur toi, tu prendras conscience de ton corps et tu découvriras le bien que peut t'apporter ce type de massage grâce au contact physique. Tu vas te sentir bien dans ton corps mais également dans ta tête. Pendant et après le massage."  e dit-il " Ce n'est pas que j'en ai pas envie...mais cela m'ennuie de me faire tripoter intimement  par un homme devant toi." "Ecoutes on dirait que c'est la première fois que l'on te fait un touche pipi, je vais prendre rendez-vous pour toi et puis je serais à tes côtés  pour te contempler et de t'observer prendre du plaisir avec l'expérience que tu vas vivre avec lui."  

Le lendemain le masseur était chez nous, je pense que le type n'attendait que cela, il était jeune et plutôt beau garçon. Il nous demanda où il pouvait s'installer pour me masser, puis il m'a mise en garde tout en installant ma couche en me disant:" Je me présente je me prénomme Luc, pour le massage tantrique que je vais pratiquer sur vous, nous serons nus tous les deux. Je vous demande donc de vous laisser aller, d'être détendue. La personne qui reçoit les caresses en l'occurence vous doit s'abandonner, au lieu de partir à la quête de l'orgasme à tout prix. Elle doit se laisser porter par le plaisir. La confiance totale envers moi doit être primordiale! Par contre si je vous fais quelque chose qui ne vous convient pas n'hésitez pas à m'en faire part. Si vous êtes d'accord il ne vous reste plus qu'à vous déshabiller et de vous installer sur la table"

alt

Ce que je fis en me mettant toute nue puis je me suis allongée sur le ventre. Il versa de l'huile de massage entre ses mains et demanda à Bob de mettre de musique relaxante pour réchauffer un peu l’ambiance. Il devait me trouver un peu tendu. Il aspergea le verso de mon corps d’une huile chaude, qui coule sur mes jambes et mes fesses. Et commence à me masser les orteils, les mollets, jusqu’à remonter petit à petit vers mes fesses et l’intérieur de mes cuisses.

alt alt

Ses caresses douces sur mon corps étaient interminables. Voilà que ses mains quittent mon corps. Je tremble. Il enduit mon corps d'huile, frotte ses deux mains l'une contre l'autre et entreprend sans préambules de masser mes fesses.

alt alt

Un doigt impérieux, tel une tête chercheuse, repère mon anus, il ne s'y attarde pas. L'homme, prudent attend ma réaction qui ne se fait pas attendre, mes fesses, mes hanches se cabrent! J'en veux encore. Il soulève mes hanches. Toujours à plat ventre, vous imaginez le spectacle de mon sexe offert!

alt alt

Je ne sais pas depuis combien de temps le massage a commencé mais il n'a toujours pas ne serait-ce qu'effleuré mon sexe. Mon corps se détend de plus en plus. Ma respiration ralentit. Je suis proche de l'endormissement et je flotte sur un petit nuage.

alt

Soudain, une de ses mains qui va des épaules jusqu'au bas du dos, s'égare entre mes fesses et effleure mon petit trou. Un frisson me parcourt le corps. Alors que cette main remonte vers les épaules, sa seconde main suit le même chemin que la première et s'enfonce entre mes fesses. Cette fois il s'attarde un peu plus sur mon anus qu'un des ses doigts caresse brièvement. Je sens mon sexe devenir délicieusement chaud et humide. Après quelques passages alternés des deux mains, le massage reprend son cours classique et la tension retombe. Je suis aux anges.

alt

Je réalise que la douceur de mains expertes peut m'amener à un lacher-prise total. Je suis dans un état de béatitude et de bien-être absolus tant ses mains me procurent des sensations extraordinaires. Luc se place à présent à ma gauche et continue le massage du dos et des fesses. Ses gestes se rapprochent lentement mais inexorablement de mon sexe. Il change ensuite de côté et passe à ma droite. Je suis toute abandonnée à ses doigts agiles qui courent sur ma peau sans répit. Là, il passe une main sur chacune de mes fesses qu'il masse énergiquement. Ce qui a pour effet d'ouvrir et de fermer mon sexe. Mes lèvres frottent l'une contre l'autre et je me sens mouiller abondamment. Il passe une main en dessous de ma jambe et me caresse doucement le clito, je ne sursaute même pas, je le laisse faire m'abandonnant entièrement à lui.  

alt

Il semblerait que le travail du dos soit terminé car il passe maintenant à ma jambe droite qu'il masse avec beaucoup de douceur, comme le reste du corps, mais également avec beaucoup de fermeté. Entre temps il s'est déshabillé, nous sommes maintenant nus tous les deux. Chaque fois qu'il remonte vers le haut de ma cuisse et de ma fesse, le massage se fait caresses. De plus en plus sensuelles. Il entreprend à présent un massage tout autour de mon sexe. Voilà le fameux massage érotique qui commence. Mon dieu, quel délice ! Une vague de chaleur m'emplit le bas du ventre. Je suis toute abandonnée et même un tremblement de terre ne me délogerait pas de cette table. Ses doigts experts vont de mon anus à mon sexe, sans jamais s'y introduire. A ce moment je crois que je gémis doucement. Je sens mon sexe totalement ouvert, totalement trempé et totalement offert.

alt

Voilà qu'il délaisse lentement cette partie de mon anatomie et qu'il reprend le massage de ma jambe droite comme s'il ne s'était rien passé de particulier. Le massage reprend son cours et une nouvelle fois, la pression redescend. Il passe à présent à la jambe gauche. Quelques minutes passent et voilà qu'il entreprend à nouveau le massage de mon sexe. Cette fois ses caresses se font de plus en plus précises. Ses doigts passent entre mes lèvres. Je les sens s'ouvrir. Il caresse délicatement mon clitoris. A plusieurs reprises il monte vers mon petit trou, revient entre mes lèvres, passe devant l'entrée de mon vagin mais ne se décide toujours pas à y pénétrer. Il termine le travail de la jambe. Je sens son visage s'approcher du mien et doucement, à l'oreille, il me murmure que je peux me retourner sur le dos. Ce que je fais. Me voici donc sur le dos, ma poitrine et mon sexe épilé exposés à son regard. Il enduit d'huile le côté face de mon corps. Le ventre, la poitrine. Mes tétons s'érigent sous ses mains. Puis les jambes, les cuisses et enfin mon sexe qu'il huile abondamment. Il reprend son massage en commençant par mon ventre puis passe à mes seins gonflés par le désir. Le meilleur massage de poitrine que je n'ai jamais eu.

alt alt

Je sens ses mains se poser sur mes fesses qu'il écarte doucement. Je sens ensuite sa bouche embrasser le sommet de ma raie. Il écarte davantage mes fesses et ses baisers descendent lentement vers mon anus. Et là, sa langue entreprend des petits cercles tout autour de ma "feuille de rose" pour finir par la lécher et la titiller. C'est la première fois qu'on me fait ça. Même mon chéri ne m'a jamais fait d'anulingus. Voilà pourquoi il m'a bien précisé de lui dire s'il faisait quelque chose qui ne me convenait pas. Loin de moi l'idée de l'arrêter ! A ce moment, une de ses mains lâche ma fesse et je sens son doigt me caresser le clitoris en même temps que sa langue continue de lécher mon anus. Ma raison chavire. Je ne sais plus où j'habite ni comment je m'appelle. J'ai envie de crier, mais je me retiens. Après quelques minutes, doucement, lentement, il déserte une nouvelle fois cette partie de mon anatomie pour reprendre le massage de ma jambe gauche. Et une nouvelle fois, la pression redescend légèrement.

alt

Ensuite il passe au massage d'une jambe et s'arrête parfois sur mon sexe, le masse quelques instants et revient sur la jambe. Il passe ensuite à l'autre jambe et le même scénario se reproduit avec quelques arrêts sur mon sexe.

alt

La deuxième jambe terminée, il revient sur la poitrine. Je n'en peux plus. Mais il continue son massage comme si de rien n'était. Mes tétons sont tendus comme jamais. Puis il descend lentement vers mon sexe. Ma respiration s'emballe. Je sens mes lèvres s'ouvrir et j'ai l'impression de sentir un souffle frais sur mon clitoris. Je me tortille sur la table. Tout mon corps est tendu. Je suis au bord de l'explosion. Il masse (caresse) mes lèvres, mon clitoris.  Mais il ne m'a toujours pas pénétrée. Je suis déchaînée. J'ai besoin de jouir.

alt 

Finalement, je sens des doigts me pénétrer doucement et masser consciencieusement mes parois intérieures. Mon point G. Et là, je sens sa langue se poser doucement sur mon clitoris. Il alterne alors succions et coups de langue. Tantôt directement sur le clitoris, tantôt tout autour. Et c'est alors que l'orgasme arrive ! Puissant ! Les contractions me font crier. Mon corps entier est cambré. Je me mets à trembler. Un orgasme comme je n'en ai jamais eu. Mon masseur s'est redressé. Il a cessé tout mouvement mais ses doigts sont toujours en moi. J'essaie de récupérer et mon coeur, qui s'était emballé, ralentit petit à petit. Nous restons sans bouger. Je reste couchée sur le dos, les yeux fermés. Je redescends lentement de mon nuage. Au bout d'un moment, celui qui vient de me faire jouir me demande si je veux continuer ou bien si je veux arrêter. Je suis sur les rotules, exténuée,  mais qu'importe j'aimerais aller jusqu'au bout et je le prie de continuer. Il sort doucement ses doigts pour s'installer derrière moi, me prenant doucement la tête qu'il me fait basculer en arrière de la table de massage. Son sexe en érection est à la portée de ma bouche. Sans qu'il m'incite à ce que je lui prenne le gland entre mes lévres, il se penche sur moi pour continuer à me masser, sa main glissant doucement sur mon corps huilé pour me caresser les chairs intimes, je m'ouvre à lui de partout en écartant mes lèvres de mon entre cuisses et les autres pour m'enfourner son sexe au fond de ma gorge. Ce fut plus rapide que ma jouissance, son liquide séminal se déversa dans ma bouche. Je venais d'avoir ma dose de vitamines C et B12

alt alt

MALHEUREUSEMENT C'EST FINI.

Le petit mot de remerciement de Bob 

Un remerciement sincère pour ton massage de Chantal qui a été un grand moment d'évasion de volupté et de douceur que nous avons partagé ma compagne et moi mais surtout elle. Tu fais maintenant parti de notre jardin secret. En professionnel tu as su rassurer ma moitié et tu lui a pratiqué un massage sur elle qui l'a conduite à un plaisir intense. Nous gardons un excellent souvenir de ce massage, moi comme observateur et Chantal comme receveuse. Je recommande à ses messieurs d'offrir à leurs épouses un tel instant de plaisir entre tes mains.

Mon commentaire à l'intention de Luc

J'ai senti l'huile chaude couler sur ma peau entre tes doigts. Je me suis laissée aller doucement. Tes caresses Luc me mettent en émoi, tu as du sentir mon corps  frémir lentement. Après un massage côté pile, tu me fais changer de position. Je suis côté face cette fois ci offrant mon sexe à ton regard. Tu continue tes allers venues sur chaque partie de mon corps, n'en délaissant aucune. Je commence à m'ouvrir à toi lorsque je sens tes doigts sur mon sexe. Mon plaisir monte crescendo. Tes caresses sont de plus en plus précises sur mes lèvres, mon clitoris. Tu alternes pénétrations et caresses, mon excitation est à son comble lorsque tes doigts massent mon point «G» de façon précise et rythmée. Je jouis, le plaisir est intense. J'ai passé un moment doux et voluptueux pour un plaisir décuplé... Merci à toi qui m'a offert l'extase et à très bientôt j'ai hâte de recommencer. Luc, tu es un amour de délicatesse et de passion envers les femmes......

Gros poutous à tous Kiss Kiss Votre Chantal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etalage de mes charmes devant un inconnu

Publié par chantal le 12 avril 2019 à 11:30

Je viens partager avec vous la dernière exhibition que nous avons faite, comme vous n'étiez pas présents lors de ce rendez-vous. Je vous montre ces quelques photos de cette rencontre et je vous en fais le récit pour que vous puissiez y participer comme si vous y étiez. J'ai la chance d'avoir un compagnon candauliste qui prend sa jouissance en me regardant dans les bras d'un autre homme en même temps que je prend mon plaisir de mon côté. Bises coquines à tous Wink Kiss Chantal

alt

Etalage de mes charmes devant un inconnu

De passage en Ile de France, mon chéri avait vu sur internet un article dont je vous laisse le soin de lire: "À l’étang du Corra ; domaine boisé de plusieurs hectares agrémenté d’un plan d’eau, proche de la gare de triage d’Achères, on trouve des promeneurs, des amateurs de sports, mais aussi (et surtout) des couples libertins, ainsi qu’une ribambelle d’hommes en quête d’aventures furtives avec la femme d’un autre. Été comme hiver, le soir surtout, ils sont des dizaines à attendre sur le parking, confortablement installés dans leur voiture, qu’une “occasion” se présente. La réputation sulfureuse de cet endroit dépasse les frontières des Yvelines et les «mateurs» – comme ils se font appeler – viennent aussi de l’Eure, de l’Oise, de la Somme et du Val-d’Oise. Les couples qui viennent s'éclater ici en toute discrétion sont amateurs de candaulisme, une pratique sexuelle- dont l'appellation est inspirée de l’expression "tenir la chandelle"- dans laquelle l’homme prend du plaisir à voir sa femme faire l’amour avec d’autres hommes. Cela se passe dans les voitures ou en pleine nature.

 

Vous comprendrez aisément, vous qui connaissez mon chéri pourquoi nous nous sommes retrouvés sur ce parking. Bob m'avait demandé de me mettre au volant de la voiture pour nous y rendre afin qu'il puisse m'indiquer la route qu'il avait bien étudiée avant de partir, mais il avait aussi choisi la tenue que je porterais pour qu'il m'exhibe. une petite robe noire assez sexy qu'il venait de m'acheter (d'ailleurs je ne sais pas s'il n'avait pas déjà derrière la tête de me l'offrir spéciallement pour cette occasion.) Des bas et un string noir. Nous nous sommes mis un peu à l'écart des chemins de joggeurs que l'on voyait dans les allées. Par contre il n'y avait pas de quidams visibles ce matin là à l'endroit que nous nous sommes garés si bien que nous pensions ne pas être au bon endroit. L'article disait bien que les rencontres se passaient principalement le soir, comme c'est d'ailleurs le cas dans tous les endroits fréquentés par des couples exhibitionnistes. (voir Dogging de nuit à la sablonnière) Dès l'arrêt du moteur, mon chéri me dit: " Ne t'inquiétes pas tu vas voir que nous sommes surveillés, il y a toujours dans ces lieux d'exhib des hommes aux aguets qui surveillent l'arrivée des voitures, il faut seulement leur montrer que nous sommes un couple libertin". Tout en disant cela il me troussa ma robe en m'écartant les cuisses et en amorçant l'écartement de ma petite culotte pour me caresser la fente.(voir Lieu d'exhibition pour couples libertins)

alt

Il n'a pas fallut attendre bien longtemps avant qu'un mec s'approche de notre voiture pour venir me mater au travers de ma vitre. Je suis toujours surprise dans ces lieux d'exhibitions, alors que les endroits paraissent déserts de tout voyeurs, d'être aussi vite repérée par des hommes qui passent leur temps à surveiller l'arrivée d'un couple en voiture. (voir Dogging en voiture) Bob pour faire monter la curiosité et l'envie de cet homme avait remis ma culotte en place et redescendu ma robe ne laissant apparaître que la fin de mes bas. (voir Faire monter le désir avant de prendre du plaisir.)

alt

L'homme, un habitué des lieux avait déjà sorti sa quéquette en la sortant de son pantalon pour me la montrer. Comme pour me dire:" Si elle te plait et si tu en veut, je te l'offre elle est à toi." J'ai détaché ma ceinture pour être plus libre dans mes mouvements et en réponse à ses pensées coquines j'ai remonté ma robe jusqu'à la taille en lui montrant un sein. Il se mit à se branler offrant à ma vue son gland turgescent.

altalt

A mon tour sous l'oeil amusé de mon compagnon, je lui ai montré ma petite culotte qu'il avait du entrevoir en me caressant par dessus le tissu. Il était très excité en s'asticotant la biloute de plus en plus rapidement comme s'il voulait la faire cracher.

altalt

Bob me baissa la vitre de mon côté, c'était une invitation pour que je puisses prendre cette belle trique en main. J'ai la chance d'avoir un compagnon candauliste (voir Mon chéri est candauliste) qui me permet de découvrir d'autres corps, de nouvelles façons de faire, de nouvelles personnes: ça fait partie de la vie. Et pourquoi se priver de vivre une partie agréable de sa vie sous prétexte qu'on est en couple? rien n'empêche cela.

alt

Le coquin posa sa main sur mon sein, je n'avez pas à lui apprendre son métier de voyeur, je voyais bien que ce n'était pas la première fois qu'il pratiquait cela avec des couples consentants. Je me chatouillais la foune en écartant le petit morceau de tissu qui la cachait de ses yeux."C'est la première fois que vous venez ici" me dit-il: " Je n'ai jamais eu l'occasion de vous rencontrer, d'ordinaire ce sont des habitués que je rencontre, c'est assez rare de tomber sur un nouveau couple. Comment connaissez-vous cet endroit? Si Monsieur aime exiber sa femme c'est le soir qu'il faut venir, c'est beaucoup plus chaud. Mais je ne vais pas m'en plaindre d'être seul ce matin".

alt

Nous ne lui avons pas répondu mais Bob à mes côtés m'encourageait à lui faire lui une petite gâterie. Je me suis penchée par la vitre pour lui prendre son roudoudou entre mes lèvres, mais je devais m'étirer et lui se hissait sur la pointe des pieds pour m'enfoncer son gland dans la bouche. Les fesses en l'air, à genoux sur mon siège, j'ai pu passer ma tête en dehors pour le pomper jusqu'au fond de ma gorge.(voir Une friandise qui m'éclate en bouche et Fellation sur une aire de repos)

altalt

Dans cette position, Bob passa sa main entre mes jambes et s'était aperçu que le fond de ma culotte était tout mouillé. Il me la baissa en bas des cuisses en me demandant de la retirer et interpella mon voyeur pour savoir s'il avait sur lui des protections. Je pense que la question était inutile mais nécessaire car dans ce genre d'endroit, tous ces mateurs doivent être équipés, en quête d'une occasion qui se présenterait à eux. 

alt alt

A peine sortie de voiture, qu'il se colla derrière moi, glissant son sexe en érection dans ma raie des fesses. Pour que mon chéri profite de la situation, je me suis placée devant le capot de la voiture pendant que mon homme d'un jour glissa doucement sa verge dans mon puits d'amour (voir Du lait pour ma chatte.) en même temps que je me caressais la foune devant le regard de mon chéri qui nous regardait au travers du pare brise. Il était comme à la maison confortablement assis dans son fauteuil en regardant un film porno ce doit être encore plus excitant lorsque c'est sa compagne qui en est l'actrice principale.(voir Actrice porno pour une journée.) Lui aussi se masturbait, en toute complicité je lui faisais des clins d'oeil et je lui envoyais des bises. Nous prenions tous les deux notre plaisir.

alt

Mon homme après s'être soulagé, est venu remercier Bob de m'avoir offerte, sans un mot pour moi alors que si je n'étais pas d'accord jamais il n'aurais vu la moindre partie intime de mon corps. Cet habitué des lieux doit souvent faire sa petite affaire avec des couples dont la femme est soumise et que le mari offre en pâture.

De retour dans la voiture, mon chéri très excité m'a demandé de bien écarter les cuisses pour prendre des photos de ma foune en me disant:" Tu pourras mettre ces deux clichés sur ton blog pour satisfaire tes admirateurs et amis voyeurs qui n'ont pas eu la chance de participer à ton exhibition en direct cela leur permettra d'y assister virtuellement." Il vous a d'ailleurs laissé un petit mot pour vous expliquer pourquoi nous sommes un couple candauliste pour ceux qui ne comprennent pas que d'un commun accord nous pouvons prendre du plaisir tous les deux avec la participation d'une tierce personne.

alt alt

Partager le corps de ma partenaire avec d’autres hommes est un plaisir immense mais bien moindre que de partager l’amour qu’elle a à me donner. J’aime toujours l’offrir a des inconnus de passage. Je ne me suis jamais senti en danger et le partage de l’amour de ma compagne a toujours renforcé le notre. Il reste ainsi toujours supérieur. "Cela me rend complètement fou d'excitation de savoir qu'elle plaît à autant d'hommes". Bien sur ma compagne a évidemment son mot à dire dans tous ça, c'est elle qui décide avec qui elle veut coucher et par dessus tout elle se sent plus aimée et plus désirée qu'auparavent, puisque je la place au centre de sa sexualité. Si votre couple est assez fort pour vaincre la jalousie, je vous conseille d'essayer, votre amour n'en sera que renforcé. 

Après ces quelques mots de mon chéri il ne me reste plus que de vous faire de gros poutous à tous Kiss Kiss Chantal

 

Séance de coaching

Publié par chantal le 05 avril 2019 à 08:49

Comme vous le savez, pour vous l'avoir expliqué dans mes différents récits, j'avais l'intention de me rendre dans une salle de sport pour perdre quelques disgracieux bourrelets que j'ai prise cet hiver, c'est donc avec ma meilleure amie qui a les mêmes problèmes que moi que nous y sommes rendue. Avec son accord vous la découvrirez prochainement dans la seconde partie de l'aventure que nous avons vécue. Bisous à tous de nous deux Nathalie et Chantal SurprisedWink

alt

Séance de coatching

Vous vous souvenez que je suis allée par deux fois voir mon docteur pour lui demander un certificat d'aptitude pour faire du sport en salle.(voir Une visite angoissante chez mon docteur et Mon toubib m'attendait pour une seconde révision.)Je me suis donc inscrite et mon initiation mérite que je vous raconte ce qui nous est arrivée. Je me suis rendue à la salle de sport avec ma meilleure amie qui tout comme moi avait très envie de perdre un peu de poids. Aujourd'hui nous y allons pour faire connaissance avec tous ces appareils de torture qui allaient nous faire souffrir et transpirer. Nous ne cherchons pas vraiment à nous muscler, mais c'est en essayant notre bikini que nous nous sommes  rendues compte que nous devions faire quelque chose pour cet été. Je sais que vous allez me dire quand étant naturiste, en bronzant nue sur les plages je n'ai pas besoin de maillot de bain, ( voir Ma moule en toute liberté, Nue sur la plage et Sea, sexe and sun.) mais ce n'est pas le cas pour toutes les plages je suis obligée parfois de garder au moins le bas par respect pour les usagers de la plage sur laquelle je me trouve. Mon chéri est venu avec moi pour choisir une tenue adéquate pour ce genre d'exercice dans un magasin de sport, mon choix s'est porté sur un short moulant et une brassière que Bob trouvait plus sexy qu'un ensemble complet. Nous avons été accueillie par un beau garçon, superbement musclé comme on en voit sur les plages l'été en maillot, roulant des mécaniques pour se mettre en valeur devant les nanas. Lui n'avait pas un mini slip, mais une tenue de sport bien moulante laissant deviner ses pectoraux mais aussi la forme de son sexe sous son short. Si bien que Nath m'avait fait remarquer discrétement l'enflure que dessinait la forme de son sexe. Il s'est présenté en nous disant:" Je m'appelle Stéphane, Steph pour vous, je suis le responsable de cette salle de sport et aussi votre coach, comme c'est la première fois que vous venez, je vous laisse découvrir toutes les deux les différents appareils de cette salle, nous avons l'elliptique, le stepper, le rameur, le vélo, le tapis de course, la presse à cuisse, le banc de developpé couché etc... mais cela je ne pense pas que ce soit pour vous, si vous avez besoin de moi je suis à votre disposition et vous c'est comment vos prénoms? je vous trouve toutes les deux bien ravissantes"" Moi c'est Chantal et ma copine c'est Nathalie et merci pour les compliments " lui répondis-je simplement. Steph est venu plusieurs fois nous rendre visite durant cette heure que nous avons passé à transpirer pour nous expliquer un peu le fonctionnement de certaines machines que nous ne connaissions pas en nous disant qu'il n'avait pas eu beaucoup de temps à nous consacrer mais que si nous venions demain dans la soirée son programme sera moins chargé et qi'il pourrait mieux s'occuper de nous.

Le lendemain nous nous sommes rendues au club en fin de soirée comme il nous l'avait demandé, après que l'on se soit mise en tenue dans les vestiaires, nous avons rejoins notre coach. C'était vrai il n'y avait pratiquement personne dans la salle de sport, Steph nous a prise de suite en main en nous expliquant le fonctionnement de certains appareils comme par exemple pour durcir le tapis de marche en lui donnant une pente un peu plus raide. Nath me dit dans le creux de l'oreille:" Steph a le ticket pour toi" " Que tu es bête!! " lui répondis-je, un peu fière tout de même que mon charme opére encore " Tu n'as qu'a regarder la façon comme il te regarde". Laissant Nath faire du rameur, Steph me prit un peu a l'écart en me disant qu'il faut toujours que je m'échauffe avant de forcer sur les appareils. Il me demanda de m'allonger sur un banc, puis il se plaça derrière moi pour me masser les bras et les épaules, mais ses caresses devenaient de plus en plus précises autour de mes pectauraux, tellement précises que ses mains glissèrent bientôt en bordure de mes seins qui sortaient un peu de mon soutien gorge pigeonnant et de ma brassière dans cette position.

alt

 Nathalie avait certainement raison en me disant que le coach avait le ticket pour moi. Il continua à masser ma poitrine en effleurant délicatement le bord de mes seins. Sans que je m'y attende et en un éclair, il souleva ma brassière libérant mes rondeurs. Il se pencha sur moi et se mit à me sucer le petit bout pendant que de sa main il me titillait l'autre mamelon. Nath en avait fini avec son rameur, ne nous voyant plus elle devait se douter de quelque chose. Voyant Steph penché sur moi, elle est vite retournée au vestiaire chercher mon portable avant de nous rejoindre pour nous prendre en photo.

alt

Les seules personnes qui restaient ne pouvaient pas nous voir dans cet endroit retiré de la salle, je me laissais caresser sans dire un mot, profitant de l'instant présent. Une sonnerie a retentit, Steph s'est empressé de rebaisser ma brassière en me disant:" C'est la fermeture attends moi là, je reviens de suite". Il est allé fermer toutes les portes après s'être assuré que les personnes encore présentes avaient quittés le gymnasme pour rejoindre les douches. "Tu vois je te l'avais bien dit qu'il avait un faible pour toi" me dit ma copine."Attends tu vas voir cela va être ton tour de te faire masser maintenant pour te mettre en condition" lui répondis-je. " Mais arrêtes de me prendre en photo avec mon portable, si Bob tombe là dessus, il risque de m'interdire de venir faire du sport avec toi." 

alt

Steph est revenu vers nous complétement nu, le membre que nous devinions derrière son short moulant était maintenant bien devant nos yeux, ce n'était plus un phantasme de nanas, mais bien une réalité qui nous donnait un aperçu de ce qui allait être la suite de notre séance d'initiation. Il se pencha de nouveau sur moi relevant ma brassière pour continuer à me butiner les tétons à la seule exeption cette fois qu'il me présentait sa trique en érection devant ma bouche, que je me suis mise à sucer la tête en arrière.

alt

Steph baissa mon mini short et mon string découvrant ma chatte glabre sans en avoir l'air surpris. Je pense que de nos jours, toutes les femmes qui font du sport en salle doivent être comme nous entièrement rasées ou épilées pour que le foin ne dépasse pas de nos maillot. Si notre coach fait une séance d'initiation à toutes les nouvelles adhérentes comme il le fait avec moi, ce n'est pas un minou glabre qui doit l'impressionner.

alt

Pratiquement nue il me fit asseoir sur l'appareil de torture qui se trouvait juste à côté, qu'il ajusta à sa demande en m'écartant les cuisses. Si Nath ne lui avait pas présenté une boite de capote qu'elle avait eu la présence d'esprit de prendre dans son vestiaire, je pense qu'il m'aurait baiser sans capote. Je ne sais pas pourquoi tous les hommes désirent tous nous pénétrer sans protection, dans ma dernière aventure, si ce n'était pas mon chéri qui était intervenu, mon jeune minet serait rentré dans ma chapelle sans préservatif? (voir Un rendez-vous sur demande). Sans aucun préliminaire, il enfonça son cigare dans ma tabatière en me donnant de violents coups de reins. Je me trouvais bien dans une salle de muscu et je fus prise sans aucun ménagement. Heureusement que cela n'a pas duré trop longtemps, il m'aurait défoncé le mont fendu. (Vous allez dire qu'il ne risque plus rien puisqu'il est déjà fendu.)

alt alt

Il s'est allongé sur un banc d'un appareil de musculation en m'invitant à le chevaucher entrant de nouveau dans mon lieu de délices, jusque ce que je ressente les brusques spasmes de sa verge, signe qu'il venait de jouir. Nath pendant ce temps n'arrêtait pas de nous prendre en photo malgré mon interdiction avec mon portable. 

alt

Après avoir retiré sa capote dans laquelle il venait d'éjaculer, il m'invita à venir lui chevaucher le visage. La tête enfouie entre mes cuisses il me bouffa gloutonnement le panier à la recherche de ma griotte qu'il m'aspira, je me suis surprise à lacher un petit râle de jouissance. Sa langue fouilla fiévreusement mon terrier rose aspirant toute ma cyprine qui s'en échappait.

alt

Puis nous avons rejoins les vestiaires pour prendre notre douche et nous rhabiller, Steph est venu nous ouvrir la porte en nous disant disant simplement "A demain les filles" je pense que je n'étais pour lui qu'une aventure de passage. Je regrettais un peu que notre coach ne s'était interressé qu'à moi en laissant un peu ma copine de côté. Pour qu'elle ne se sente pas à l'écart je lui ai dit en entrant dans la douche:" Tu sais tu n'as rien perdu, ce n'était pas un si bon coup que cela" " Tu dis cela pour me faire plaisir, ma chérie, je t'ai entendu jouir lorsqu'il te suçait la chatte."

De retour à la maison, Bob m'a demandé:" Mais de où viens tu? J'ai téléphoné à la salle de sport et il n'y avait plus personne, je pense qu'elle était fermée." Je suis devenue rouge comme une tomate Embarassed tout en lui expliquant que notre coach nous avait montré le fonctionnement des différents appareils. Mon chéri très diplomate ne m'a pas posé d'autres questions qui m'auraient mise dans l'embarras. (voir Mon chéri est candauliste) Je sais très bien qu'il n'était pas dupe et qu'il avait vu d'après mon comportement qu'il s'était passé des choses que je n'étais pas prête à lui avouer pour le moment. Il a seulement rétorqué:"Je te fais confiance pour avoir prise tes précautions."

Je ne vous ai pas raconté toute notre histoire, je vous la laisse découvrir dans mon prochain récit qui s'intitulera (voir Séance de coatching la suite)

Pour le moment il ne me reste plus qu'à vous faire de gros poutous en attendant de pouvoir lire la suite et moi de prendre connaissance de vos commentaires. Bisous à tousKiss Kiss

 

 



Une noire un blanc,une blanche un noir

Publié par chantal le 05 avril 2019 à 06:25

Un anniversaire cela se fête et si le cadeau de celui qui le reçois peut lui marquer l'esprit et s'en souvenir longtemps,c'est encore mieux alors soyez imaginatifs et recontez-moi quels sont vos anniversaires qui sont restés dans votre mémoire Bisous à vous tous Chantal

alt

Une noire un blanc, une blanche un noir

Depuis que nous avons acheté ce jeu (voir Un jeu pour pimenter votre vie de couple) j'ai prise plaisir à organiser nos  rencontres coquines alors que je laissais toujours mon chéri s'en occuper. Voulant faire un cadeau original à mon compagnon pour son anniversaire, j'ai téléphoné  à Doan pour qu'il me trouve une copine qui accepterait de coucher avec mon compagnon. Il chercha parmi ses connaissances une femme qui accepterait ma proposition. "Il y a bien Kayla qui n'est pas farouche mais il faudrait que je lui demande en cachette de son mari" me dit-il "il n'est pas question que ce soit une femme mariée, alors essaye de me trouver une femme libre si tu veux avoir la chance toi aussi de me baiser, lundi soir" lui dis-je avant de raccrocher. Ce coquin ne m'a pas rappelé, le jour "J" j'ai reçu un sms me disant:"J'ai ce qu'il te faut pour ce soir" Je n'y croyais plus, il a fallu que je me dépêche à changer les lits, d'acheter un gâteau d'anniversaire, de mettre du champagne au frais et de décommander le restaurant où je pensais finir la soirée. Avant que Bob rentre du travail, Doan est arrivé accompagné d'une jolie noire, qu'il me présenta en tant que sa soeur cadette et se prénomant Sarah. Pour la circonstance j'avais revêtu une tenue sexy, une guêpière avec porte jarretelles noire, des bas et un corsage entièrement transparent, une tenue que j'avais choisi pour sortir au restaurant ce soir, mais je crois que c'est plutôt Doan qui va en profiter que mon chéri. Quand Bob rentra il fut surpris de voir que j'étais accompagnée de Doan et de sa jolie soeur, mais cette fois il avait mieux accepté sa présence que la fois où il m'avait retrouvé nue au lit avec mon bel étalon noir comme dans (voir l'inoubliable et l'irrésistible braquemart de Doan). Nous lui avons tous souhaité son anniversaire en chantant comme il se doit " joyeux anniversaire chéri, Bob pour les autres" Puis m'avançant vers Sarah, je l'ai prise par la main pour le mettre dans ses bras en lui annonçant que c'était son cadeau pour ce soir. Il paraissait un peu gourde, ne sachant trop quoi faire, il s'en sorta en disant: " Je n'ai plus qu'à vous offrir le champagne" après nous avoir tous embrassé pour nous remercier. Je me suis assise à côté de Doan qui n'hésita pas un seul instant à coller ses lèvres aux miennes en glissant sa main entre mes cuisses. Comme à son habitude il était très entreprenant et n'avait pas oublié ce que je lui avait dit qu'il aurait le droit de me baiser s'il trouvait une copine pour mon compagnon. Il baissa le soutien gorge de ma guêpière, il prit dans sa bouche mon téton qu'il téta. Sa soeur assise à côté de Bob était plus timide, elle était habillée d'un t-shirt blanc et d'une jupe très colorée à fleurs et des bas flashion orange, j'ai même pu apercevoir qu'elle portait des dessous de la même couleur.

altalt

Mon chéri était passé lui aussi à l'action, voulant profiter de son cadeau, il avait sorti son sexe de son pantalon, Sarah s'était allongée sur le canapé, la tête sur les genoux de mon compagnon et elle se mit à lui sucer la bite. Sa jupe s'était relevée et découvrait sa culotte orange. Bob lui caressait la chatte par dessus le tissu.

alt

Doan voyant que la discussion entre sa soeur et mon chéri était bien engagé, me proposa de rejoindre notre chambre qu'il connaissait bien. (voir Ramoneurs noirs pour mon gang bang, Séance de kamasutra avec Doan et Corine,Bob,Moi et les Autres.) Tout en montant les escaliers nous nous déshabillons, pour se retrouver très vite nus tous les deux. Nous étions comme deux jeunes amants qui se retrouvent après une longue absence. Nous avions très envie l'un de l'autre. Mon black se jeta sur le lit et moi sur sa belle queue déjà en érection pour moi. Je me suis mise à le pomper avidement en serrant très fort sa bite dans ma main pour en faire grossir sa grosse cerise noire.

alt

Nous avons vu arriver très vite Sarah et Bob qui s'allongèrent sur le petit lit de la chambre. Pendant que mon chéri déroulait un préservatif sur son pénis, je voyais la belle africaine, qui écarta sa culotte pour se caresser son fruit d'amour, les cuisses grandes ouvertes. Son pubis était garni de petits poils frisottants. Elle montrait la chair rouge gorgée de soleil de sa figue ouverte qui contrastait avec la couleur de sa peau.

alt alt

Je n'avais pas encore vu qu'elle était venue avec un rosebud rose dans le fion. Ses doigts entraient et sortaient de sa fente en faisant un bruit d'aspiration signe qu'elle était déjà toute humide comme moi d'ailleurs. Doan l'ayant remarqué, il s'empressa de dérouler un préservatif sur son bel engin et m'attrapant par la taille il me déposa doucement sur lui en visant son introduction par le petit trou. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'il y entrait. (voir Sodomisée par mes prétendants.) Sa main me caressait en même temps le clito.

alt

A côté de nous Sarah avait quitté ses dessous et son plug qu'elle avait dans le cul pour monter sur mon compagnon nu comme un ver. J'entendais la belle glousser de plaisir en s'empalant sur le sexe de mon chéri. La jalousie que je ressentais dans le temps lorsque je voyais mon compagnon baiser une autre femme, avait disparue ou du moins je ne le lui montrais plus.(voir Le réveillon chez Anaïs, Une partie coquine entre couples libertins, Notre soirée dans une villa libertine et Une partie de campagne entre naturistes libertins.)Et aujourd'hui je n'ai pas le droit d'être jalouse puisque c'est moi qui ai organisée cette rencontre, ce doit être une première pour lui, n'ayant jamais fricoté avec femme une noire. Il faut que je vous dise également que c'était une façon détournée pour moi de revoir Doan et de prendre du plaisir avec lui.

alt alt alt

Doan m'a faite basculer sur le ventre pour m'enfoncer sa verge dans l'anus. J'ai relevé les fesses pour que la pénétration de sa trique se fasse en profondeur. Les jambes bien écartés et resserrant mes fesses, je le sentais glisser profondément dans ma colonne rectale qui s'échauffait au fur et à mesure de ses va et vient rapides et répétés. Je sentais ma mouille couler sur les draps.

alt

Sarah avait prise une position offrant à la vue de mon chéri sa grande porte et celle de secours de son intimité. Elle y mettait toute son énergie et n'était pas loin de jouir en entendant ses petits cris de jouissance et sa respiration qui devenait de plus en plus rapide. 

 alt

C'est bien ce que je pensais, mon chéri venait lui aussi de lui envoyer toute sa semence pour jouir en même temps. Ils quittérent la chambre en s'embrassant pour la salle de bain. J'étais un peu plus libre avec Doan de ne pas les entendre leurs râles de plaisir à côté de moi.

altalt alt alt alt  alt 

Seule avec lui je me souvenait qu'il m'avait faite jouir et procurait beaucoup de plaisir lors de notre dernière rencontre (voir Séance de kamasutra avec Doan.) Bien que le lendemain j'étais remplie de courbatures mais j'avais très envie dans toutes qu'il me reprenne dans toutes les positions pour me baiser. Je n'ai pas eu besoin de lui demander, m'attrapant comme une poupée de chiffon, il me manipula dans tous les sens en m'enfonçant toujours sa grosse pine bien à fond de mon antre d'amour. Après un bon quart d'heure de baisers, de caresses et de pénétration je venais d'atteindre l'orgasme. La jouissance suprême qui donna lieu à l'arrêt de notre copulation ne pouvant plus supporter aucun baiser aucune caresse aucun attouchement de mon partenaire.

Nous sommes descendu à notre tour au salon après être passés par la salle de bain pour retrouver Sarah et Bob que nous avons retrouvé bien occupé tous les deux dans la cuisine, la preuve en photo.

alt

Nous avons terminé la soirée entre couples illégitimes à partager le gâteau d'anniversaire et le champagne. Lorsque nous n'étions  plus que nous deux, Bob m'a remercié d'avoir organisé cette rencontre. D'ordinaire c'est lui qui organise toujours une soirée pour mon anniversaire, cette fois j'ai voulu le surprendre. (voir Un  trio pour mon anniversaire et Mon anniversaire arrosé par deux zigounettes.) Pour prolonger son anniversaire je lui ai offert également huit jours au cap d'Agde, je vous invite à participer à notre séjour au travers les récits et les photos de nos journées que je vous conterais jour par jour pratiquement en direct. 

Bises coquines à tous Chantal Kiss Kiss

Une visite angoissante chez mon docteur

Publié par chantal le 02 avril 2019 à 10:23

Merci à tous ceux qui me laissent des petits messages cela me fait très plaisir. Pour les autres pourquoi ne pas en faire autant ? J'adore vos commentaires et c'est très agréable de pouvoir converser avec vous. Bisous Chantal 

alt

Une visite angoissante chez mon docteur

Souvenez-vous de la dernière fois que je me suis rendue chez mon docteur (voir Toubib or not toubib?) depuis je suis angoissée de devoir m'y rendre seule pour renouveler l'ordonnance de mes pillules et comme j'ai l'intention de perdre quelques kilos pour les vacances, il me faut également un certificat pour intégrer une salle de sport. Bob m'a prise un rendez-vous pour demain n'ayant plus de contraceptifs pour la semaine prochaine. Il est onze heures trente et je pense être la dernière patiente pour ce matin, la salle d'attente étant vide. Plus le temps passe, plus je stresse pourtant je ne devrais pas, qui peut vous connaitre aussi bien que votre compagnon, sinon votre toubib? La dernière fois que je lui ai rendu visite dans son cabinet il m'a connu tout autrement, toute de cuir vêtue pour une séance coquine entre mon amant de l'époque, mon chéri et lui. Je ne sais pas s'il va faire allusion à cette sauterie ou s'il va faire semblant de rien en me recevant en temps que patiente ou de femme facile. J'ai revêtue cette fois une tenue plus décente, une robe tablier et un petite culotte léopard.

alt

Lorsque j'ai entendu "la personne suivante" mon coeur se mit à battre plus fort que d'habitude et mes membres se sont mis à trembler. Il m'a reçu avec un large sourire qui me fis penser qu'il devait revoir les images de ma dernière visite. "Asseyez-vous Chantal, je peux vous appeler par votre prénom, cela ne vous dérange pas?  Qu'est-ce qui vous améne?" "C'est simplement pour un renouvellement de mes pillules." lui dis-je. "Allez vous allonger sur la table d'oscultation je vais vous prendre la tension car il y a longtemps que je ne vous ai pas vu en consultation" Je trouvais bizarre que pour un renouvellement et prendre ma tension qu'il me fasse allonger, peut être avait-il déjà vu que j'étais stressée et qu'il voulait que je me détende.

alt

Il s'est approché de moi muni de son tensionmétre et de son stétoscope autour du cou, ma robe s'était ouverte sur mon slip en m'allongeant et j'ai vu qu'il y avait glissé un oeil vers mon entre jambes en passant. Il prit ma tension "12,7 m'annonça t-il une vrai tension de jeune fille" puis il glissa sa main sous le décolleté de ma robe pour me palper les aisselles en effleurant en passant mon sein, sa main glissa ensuite entre mes cuisses. Il chuchota "pas de ganglions, tout est normal" comme pour se parler à lui même.

alt

Avec mes jambes écartées, j'avais été bien inspiré de parfaire mon épilation avant de venir. Il écarta ma petite culotte en appuyant doucement sur mon bas ventre en touchant légérement de ses doigts les parties sensibles de mon sexe, cela devait lui rappeler les doux moments passés en ma compagnie. "On dirait tout de même que je sens un petit quelque chose".

altalt

" Retirez moi votre robe et votre culotte que je vous examine en profondeur." Je me suis exécutée pendant qu'il mettait un gant de protection, j'étais un peu génée d'être complétement nue devant lui. J'essayais de me résonner en pensant que ce n'était pas la première fois qu'il me voyait nue mais il y avait mon amant et mon compagnon, mais là j'étais toute seule. Son stétoscope appuyé sur ma vessie il me glissa un doigt dans le trou de balle. Je me souviens que Bob m'avait dit avoir été surpris lorsque son docteur lui avait enfoncé son doigt dans le cul pour s'assurer de la bonne santé de sa prostate. J'ai  pensé que ce n'était qu'un stratagéme, une approche et même un prétexte pour me dénuder. Comme je n'avais nullement encouragé en montrant mon envie de sexe par un geste ou une réaction de plaisir lorsqu'il passait sa main sur mes zones érogénes, il n'osait pas faire le premier pas. Pourtant sur la table d'oscultation, je pensais sans cesse au plaisir qu'il m'avait donné lorqu'il m'avait butiné ma fleur en s'attardant sur son pistil, il m'avait tellement fait mouiller qu'il m'avait prise ensuite sur son bureau.  

alt

Rien que dit penser, je m'humidifiais de nouveau. J'avais envie de lui, j'ai pensé que pour cela qu'il fallait que je prenne les choses en main. Je me suis tournée vers lui pour lui descendre sa brayette et j'ai glissé ma main dans son boxer pour lui sortir sa bite en érection, que j'ai glissé dans ma bouche.

alt

Il n'attendait que cela, dès lors tout se passa très vite, il se pencha sur moi, sa tête entre mes jambes, il me fit un cunni qui me rappela celui qu'il m'avait fait la dernière fois s'attardant avec sa langue sur mon petit bouton rose qu'il aspirait pour le prendre entre ses lèvres. C'était l'ivresse de la jouissance, j'avais écarté les cuisses pour prendre tout le plaisir qu'il m'offrait en me livrant entièrement à ses caresses buccales.

alt

Il se mit nu lui aussi et tout en me chatouillant mes chairs intimes de ses doigts de pro, il m'embrassa longuement. En se relevant, sa bite se trouvait à la hauteur de ma bouche, il me la glissa entre les lèvres pour que je la lui suce de nouveau. Je m'appliquais à lui faire une bonne fellation en lui tripotant les testicules, pendant que lui caressait mon intimité avec ses doigts fouilleurs. J'entendis du bruit venant de la pièce d'à côté, voyant mon inquiètude mon toubib me dit:" Ce n'est rien, ce doit être ma femme de ménage, soyez tranquille, elle ne peut pas nous voir."

alt alt

Un peu rassurée, il me fit prendre la position de l'oeuf ouvrant mes deux orifices sur la table d'oscultation. Son pantalon baissé, il se glissa derrière moi comme pour me prendre. Je lui ai attrapé sa queue en passant ma main entre mes jambes et je me suis mise à frotter son gland entre les petites lèvres de ma pépette. "  Chantal ce n'est pas raisonnable, si vous voulez que je vous prenne, je vais enfilé un préservatif " me dit-il. Il avait raison, Bob serait très en colère si je lui avait dit que j'avais baisé sans protection. Son sexe encapuchonné, il me pilona en levrette un long moment, des petits cris de jouissance s'échappèrent de ma bouche malgré moi jusqu'à l'extase de la communion de nos deux corps.

alt

Pendant que je me rhabillais il passa nu derrière son bureau pour me faire l'ordonnance. Nous nous sommes dit au revoir en nous embrassant de nouveau. Lorsque je suis revenue à la maison après avoir passé à la pharmacie, Bob était rentré. Il me demanda comment s'était ma visite chez mon médecin. Je ne savais pas trop comment lui expliquer, mais il insista en me posant des questions qui me mettaient mal à l'aise."Alors raconte moi, il t'as osculté?" " Oui" lui-dis simplement." Il t'as fait faire quelques  mouvements pour savoir si tu étais apte à faire de la gym?" "Oui mais il va falloir que je retourne le voir, j'ai complétement oublié de lui réclamer mon certificat pour le sport." "Comment c'est possible, tu y allais pratiquement que pour cela, tu as du le troubler, il devait repenser à la partie de trou du cul que nous lui avons offert la dernière fois" "Peut être , je ne sais pas" "Il t'as demandé de te déshabiller?" "Oui, mais tu m'énerves avec toutes tes questions, tu n'avais qu'à venir avec moi" " Tu es bien irritable, il s'est passé quelque chose entre vous que tu me caches? Je ne lui répondais plus. " Qui ne dit mot consent" me dit -il "Vous avez baisé ensemble? Tu sais tu es entièrement libre , je voulais simplement le savoir?" "Hé bien OUI  tu le sais maintenant." Dommage que j'étais absent j'aurais bien voulu y assister à votre copulation dans ce lieu insolite? C'est vrai que mon Bob est candauliste et qu'il prend autant de plaisir que moi de me voir dans les bras d'un autre homme. (voir Mon chéri est candauliste.) Notre conversation s'arrêta là et nous n'en avons plus reparlé de la soirée.

Vous trouverez la suite de cette histoire dans "Mon toubib m'attendait pour une seconde révision" 

Mille bisous à vous tous Kiss Kiss Chantal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Un rendez-vous sur demande

Publié par chantal le 01 avril 2019 à 12:18

Chers amis admirateurs et fans, le printemps avec ses belles journées vont voir revenir les tenues légéres, propices aux jupes et robes courtes et aux décolletés plongeants, de quoi ravir les voyeurs que vous êtes, c'est aussi l'occasion pour moi de me libérer de mes culottes qui laissent de marques disgracieuses sur mes vêtements, mais aussi de me livrer en m'exhibant devant vous. Bises coquines Chantal  

alt

Un rendez-vous sur demande

Les belles journée vont être de retour et je vais pouvoir de nouveau bronzer nue sur les plages naturistes en toute liberté (voir Baisée sur la plage de la baie des cochons" Nue sur la plage, Ma moule en toute liberté etc.... ) et aussi plus coquinement d'offrir mon corps non seulement aux rayons du soleil mais aussi aux caresses des voyeurs qui viendrons me mater.(voir Mon pot de miel attire les voyeurs) J'adore me retrouver dans le plus simple appareil au contact de la nature. C'est pour cela que nous avons fixé notre premier rendez-vous du printemps à un voyeur devant lequel je me suis déjà exhibée sur le site de la sablonnière et qui n'arrête pas de me relancer.(voir les commentaires dans Dogging en voiture) Il n'était pas le seul à se masturber aux vitres de notre voiture ce jour là, mais je me souviens très bien de lui, c'était un beau jeune homme respectueux et un peu timide qui n'osait pas s'approcher de la voiture pour se faire caresser le jonc. Afin d'éviter qu'il y ai un attroupement autour de moi, nous lui avons demandé de nous trouver un endroit tranquille que nous avons reconnu avant de nous y rendre. A l'entrée de la longue allée de la forêt, Bob m'a demandé de retirer ma robe légére que j'avais mise à même la peau pour qu'il puisse me déshabiller plus facilement. Ce n'était plus vraiment une exhibition en arrivant toute nue sur notre lieu de rendez-vous. Je ne sais pas si l'idée de Bob était la meilleure? Car je pense plutôt que les voyeurs prennent plus de plaisir à découvrir mon corps petit à petit en me voyant me faire déshabiller par mon compagnon devant eux. Mais mon chéri en avait décidé autrement, je ne suis pas venue pour une simple exhibition mais Bob à certainement l'intention de m'offrir à ce jeune homme et de toutes façons il était trop tard pour en discuter avec lui, car nous arrivons sur notre lieu de rendez-vous.

alt alt 

Mon fouille-au-pot était déjà arrivé. Bob est allé à sa rencontre pour lui rappeler quelques régles de base en lui disant certainement qu'il voulait bien m'offrir à lui mais en restant respectueux des convenances et que j'étais la seule juge de ce qu'il était permis de me faire et qu'il devait obligatoirement mettre un préservatif si je désirais allait plus loin que des attouchements. J'ai vu son air surpris de me voir topless au travers le pare brise de la voiture mais il ne devait pas s'imaginer que j'étais nue dans la voiture. Bob me fit signe de les rejoindre.

altalt

Il est resté sans voix en me voyant sortir dans le plus simple appareil, alors qu'il devait penser simplement pouvoir me mater au travers d'une vitre, tout en espérant de pouvoir me glisser sa main sur un sein ou dans ma culotte comme nous l'avions fait à la sablonnière. Bob, pendant que je faisais un peu connaissance avec lui nous installa une couche sur l'herbe en nous invitant à nous y installer.

alt alt

Mon prétendant n'était pas aussi timide que je le pensais, il se déshabilla tout de suite en venant m'embrasser sur la bouche en passant sa langue. Mais c'était plus mon minou qui l'interressait, en se penchant sur moi, il m'embrassa la chatte en aspirant mes lèvres intimes en me titillant mon petit bouton d'amour avec sa langue.Il était doué pour le cunnilingus. Ses attouchements sur cette zone érogéne, libérait ma cyprine, qu'il léchait avidement. J'ai replié mes jambes en les écartant de chaque côté de sa tête, lui ouvrant mon entrecuisse pour lui offrir mes organes génitaux en gros plan. De ses deux mains il écarta mes fesses, pour épanouir ma féminité au grand air. Sa langue furtive me balayait d'attouchements suaves de mon clitoris à mon troufignon. Pendant ce temps, je ne restais pas inactive, je lui tétais le bonbon de son pénis, le mordant parfois lorsque mon excitation devenait intense. Plus ses caresses buccales étaient précises, plus mes dents entraient dans la chair de sa saucisse. Quelques gouttes de sa liqueur séminale tombaient dans le fond de ma gorge. J'avais très envie de lui.

alt alt

Il m'offrait maintenant ses bonbons et son sucre d'orge à la portée de ma bouche en me chevauchant. S'allongeant sur moi en position de 69 il se mit à me lécher le roudoudou avide d'en sucer les sucs de mon huitre ouverte. Je n'étais pas très bien installée, le poids de son corps sur le mien sur ce sol irrégulier me rentrait dans les côtes. Mon prétendant ne devait pas être très bien lui non plus pour me proposer de continuer nos ébats dans le coffre de sa voiture. Il m'installa un lit de fortune qui était tout de même plus douillet que le sol. Il embrassa mes seins en me titillant doucement mon bouton d'amour avec ses doigts. Bob lui présenta le petit gode que j'ai toujours dans ma boite à gants pour qu'il me fasse vibrer en caressant.

alt alt

Son gland flirtait avec mes chairs intimes en glissant dessus. Voyant cela, mon chéri est intervenu pour qu'il emballe son sexe dans une capote, puis il glissa doucement sa quenouille dans ma fente de coton humide, les jambes bien relevées, la fente accueillante, il s'enfonça profondément en me défonçant la berlingue. 

 altalt

Mon minet me souleva par les fesses en m'enfonçant sa nouille au plus profond de mon cannenolli. Je prenais du plaisir et pour que celui ci soit plus intense, j'ai posé mon god vibrant sur mon clito. Il me pétrissait les seins. J'étais au septième ciel et je ne pouvais pas m'empêcher de lâcher des petits râles de plaisir. Plus je gémissais, plus mon soupirant me donnait des coups de buttoir jusqu'à ce que nos pubis soient en contact, ses valseuses venaient frapper mes fesses à chaque coup de rein. Il appuyait son ventre tout contre mon vibro me procurant une sensation inexplicable dans mon bas ventre. J'étais prête à jouir.

alt alt  

Nous étions en pleine nature, au beau milieu de l'allée principale de la forêt, face à la route, à chaque instant quelqu'un pouvait sortir des sous bois et nous voir en train de s'envoyer en l'air, Je ne pense pas que mon compagnon nous aurait prévenu, il était bien trop occupé de se branler en me regardant dans les bras de ce jeune loup.(voir Mon chéri est candauliste)  Contrairement à ce que l'on peut penser la peur d'être surprise faisait monter mon adrénaline accélérant mon rythme cardiaque en me donnant une envie folle de mon partenaire et cela me faisait mouiller. C'est ce plaisir que je recherche lors des exhibitions en extérieur que m'offre mon compagnon avec des inconnus. Avant de nous quitter, je l'ai remercié en lui faisant une fellation, sa saucisse encore toute chaude sortant de mon antre, brute de décoffrage elle avait encore le goût de son foutre qu'il avait largué dans sa capote. En se rhabillant il nous remercia d'avoir accepté de le rencontrer et qu'il n'en espérait pas autant de moi. "Je ne vais plus faire l'amour à ma femme de la même façon, ma lubido ne sera plus la même en pensant à ce merveilleux moment que j'ai passé avec vous." Il avait complétement raison en me disant cela,  lorsque nous nous retrouvons Bob et moi dans le lit, je repense toujours à l'une de mes rencontre et au plaisir que j'en ai prise, je pense que pour mon compagnon ce doit être la même chose, vu la fougue de nos étreintes, cela réveille tout l'amour que nous avons l'un pour l'autre et nous empêche de tomber dans la routine que subisse la plus part des couples. Je ne remercierais jamais assez mon chéri de m'avoir fait connaître tout cela." J'aurais aimé être celui qui a recupéré votre petite culotte, lorsque vous l'avez jeté à la sablonnière pour la humer de temps en temps et sentir votre parfum" me dit-il (voir Dogging en voiture)et (Dogging de nuit à la sablonnière) "Dommage que tu ne m'en pas  parlé avant! malheureusement je suis venue sans dessous et je ne pourrais pas t'offrir ma culotte, ce sera pour une prochaine fois si il y en a une, j'essayerais de m'en souvenir."

altalt

Pour le retour Bob m'a demandé de prendre le volant. Mon arrivée nue sur notre site de rencontre l'avait émoustillé, il me baissa les bretelles de ma robe pour que je conduise les nibards à l'air. Ce n'était pas la première fois que je conduisais de la sorte (voir Fellation sur une aire de repos.) mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, il y a peu de conducteurs qui s'en sont rendus compte, n'ayant été klaxonnée qu'une seule fois.

altalt

Repensant à la délicieuse aventure que je venais de vivre et pour le plaisir de mon chéri qui me prenait en photo, j'ai soulevé ma robe tous en conduisant pour me caresser ma choupinette qui était encore toute humide de plaisir. 

 altalt

Je fais de grosses bises à tousKiss Kiss et n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire. Peut être qu'un jour je m'exhiberais devant vous Chantal

 

Actrice porno pour une journée (première partie)

Publié par chantal le 01 avril 2019 à 05:52

Nous avons décidé Bob et moi par les conseils d'un de mes fans d'accepter de réaliser un petit film porno dans lequel je serais l'actrice principale. Se sentir le centre d'intérêt et de se savoir regardé par des centaines d'hommes dont certains nous livrent leur sentiments et vous félicitent sur votre prestation vous réveille votre libido et j'invite tous ceux qui en ont déjà eu l'idée de concrétiser cela avec leur compagne c'est vraiment super et vive le sexe pour tous. Bisous  Chantal

alt

Actrice porno pour une journée (première partie)

Je ne sais pas si vous avez vu dans les commentaires "voir Un jeu pour pimenter notre vie de couple" j'ai été contacté par une équipe bien connu sur le web qui désirait tourner avec moi un petit clip porno qui me disait ceci:

Plutôt que de vous auto-filmer, profitez de ce service gratuit pour assouvir vos fantasmes exhibitionnistes en toute liberté. Vous garderez le souvenir de vos ébats sexuels avec la qualité qu'ils méritent. Le DVD du tournage vous est offert .Le caméraman s'entretient avec vous quelques semaines avant le jour J, afin de régler tous les détails : scénario, participants, lieux, horaires etc... Ensuite le tournage se déroule dans une ambiance festive et conviviale. Le respect mutuel et le désir de chacun sont les priorités. Avec votre autorisation, cette vidéo pourra être diffusée sur notre site à visage caché ou flouté selon vos souhaits. Expérimenté dans les domaines du documentaire, du film institutionnel et événementiel, notre caméraman met son "oeil", sa technique et son dynamisme à votre service...

Dans un premier temps Bob était interressé par cette proposition mais après réflexion et les déboires que nous avons connu avec une autre équipe (voir Les conséquences de poser nue dans une revue X.) nous n'avions pas répondu à cette annonce. C'est J mimi qui après nous avoir laissé un petit commentaire à la suite de celui que nous avions reçu nous a convaincu de prendre contact et de le faire. Ce sera une expérience inoubliable pour vous nous avait-il dit.

Bob téléphona pour prendre un rendez vous et mettre au point un petit scénario qui changerait de l'ordinaire. Nous nous sommes mis d'accord pour un viol collectif en l'absence de mon chéri avec quatre hommes, cette partie coquine se terminerait par un gang bang. Le jour J fut fixé et l'action se déroulerait dans notre appartement. 

C'est aujourd'hui que nous recevons toute l'équipe du film que je dois tourner avec eux. Pour la circonstance je suis allée faire une épilation totale de mon pubis et de ma raie des fesses, je suppose qu'il va y avoir des gros plans sur mon intimité bien qu'elle ne soit plus si intime que cela puisque tout le monde peut la voir sur mon blog.  Ils avaient demandés à Bob que je sois habillée d'une robe sexy que je ne mettais plus de façon à ce que cela fasse plus vrai lorsqu'ils me l'arracherons pour me violer, mais je n'en avais pas aussi mon compagnon eu l'idée de me vêtir qu'avec une bande de tissu noir qui ne cachait qu'une infime partie de mon corps, des bas et une petite culotte noire transparente qu'ils pouvaient arracher sans problème. J'ai dis à Bob que je n'étais pas d'accord de les attendre dans cette tenue provocante qui montrait déjà une bonne partie de mon anatomie, je remontais sans cesse la bandelette qui glissait sur ma peau laissant apparaître mes tétons.  " Ne stresse pas comme cela me dit-il, tu vas tourner dans un porno et les acteurs qui seront tes partenaires ont l'habitude de voir des femmes dans le plus simple appareil" 

alt

Quelques instants plus tard notre sonnette d'entrée retentit. Bob est allé leur ouvrir en les invitant à s'assoir dans notre salon. "En voila une bien jolie tenue" me dit l'un d'eux, je suppose que c'est Madame qui va être l'héroine et l'actrice principale de notre film?"" C'est bien cela répondit Bob, on s'en tiens au scénario qui est prévu""Est-ce que mes trois acteurs plaisent à ...comment c'est votre prénom déjà?""Chantal" Oui ils ne sont à ma convenance répondis-je. " Je pense que vous n'aurez pas l'occasion de vous en plaindre, ils sont bien membrés et vont vous donnez bien du plaisir aussi soyez détendu et laissez vous guider, ce ne sont que des prises de vue et ce qui n'est pas bon sera coupé au montage"

alt

Pendant que le caméraman faisait le tour de l'appartement avec Bob pour voir les lieux de tournage et les endroits pour installer ses projecteurs et son matériel, les autres en profitaient pour me poser des questions plus indiscrétes. " Ne vous en faites pas toutes vos pénétrations seront faites avec des protections, mais nous aimerions savoir ce que vous n'aimez pas en matière de sexe et jusqu'où nous pouvons aller.""Je n'aime pas beaucoup les doubles pénétrations bien que j'en ai déjà subit et de me faire fister à part cela je pense n'avoir pas d'autres tabous." "Alors nous allons commencer si notre caméraman à fini d'installer ses projecteurs pour vous mettre à l'aise, nous allons tous nous mettre à poil."

alt

Ils se déshabillèrent et leurs outils de travail était déjà déguainés prêt à m'envoyer une salve, un de mes partenaire entièrement nu m'avait prise dans ses bras pour me caresser, il voulait voir si je n'étais pas trop farouche, il prit ma main et me la déposa sur son sexe. Tout le monde était prêt et la première séquence fut de filmer Bob quittant l'appartement en disant:" Je te laisse ma chérie avec mes amis, je vais chercher des bières à l'épicerie d'en face je reviens de suite." A peine la porte fermée les trois accolytes me sautèrent dessus donnant l'impression de me violer en arrachant mon slip et les bandelettes de tissu qui remplaçaient la robe qu'ils devaient déchirer. Mon chéri qui n'avait fait que semblant de sortir assistait à la scène en me regardant me débattre entre les mains de mes trois agresseurs.

alt alt

Je devais à ce moment là hurler et mes cris devaient se transformer progressivement par des râles puis par des soupirs de plaisir. Chacun d'eux s'attelaient à caresser mon corps tout entier, mes seins, ma chatte, et mes fesses étaient très demandés. Un des acteurs avait entreprit de me butiner ma fleur si bien que même lorsque l'opérateur à crié "coupez" il restait scotché à embrasser mes grandes lèvres et à me titiller le pistil avec sa langue. 

alt alt

Je devait devenir de plus en plus entreprenante, c'était à moi maintenant de papouiller les garçons tout en faisant semblant de prendre du plaisir avec tous ces mâles qui m'entouraient. A tour de rôle je me suis mise à caresser leur sexe, de les branler, de leur sucer la bite tout en gémissant de plaisir car ils ne restaient pas inactifs.

alt alt

Mais n'étant pas de marbre, toutes ces caresses commençaient à m'exciter et il m'étais impossible maintenant de faire semblant, toutes ces mains qui palpaient mon corps dénudé, ma moule s'imprégnait de son jus et mes partenaires s'en sont rapidement aperçus en me caressant la cramouille et en me la doigtant. Je pensais à ce moment que j'allais y  passer mais ce n'était pas prévu dans le scénario, la première partie de notre film étant consacrée au viol, aux touches pipi et aux caresses coquines il n'y avait pas de pénétrations prévues pour le moment.

  alt alt

On demanda à Bob d'aller me chercher un godmichet si j'en possédais. (Bien sur que j'en avais ! toutes les femmes et même des hommes ont maintenant des jouets perso pour se donner du plaisir) Mon chéri devait se dévêtir à son tour et venir me branler le clito avec mon jouet devant mes partenaires comme s'il m'offrait à ses copains, tel un mari consentant. Et je savais que cela devait l'exciter beaucoup. Pour ma part j'étais heureuse de savoir qu'il sera lui aussi acteur de ce porno et que l'on le verra à mes côtés. On me demanda de bien écarter les cuisses pour que la caméra puisse prendre des gros plans de ma foufoune trempée de mouille.

alt

Le scénariste nous demanda de faire une pause le temps que notre caméraman change son éclairage de place et visionne ce qui venait d'être tourné pour voir s'il ne fallait pas refaire une scéne. j'étais enlacée dans les bras d'un des acteur et son collégue nous a prit en photo pour garder un souvenir de sa partenaire de ce clip porno. Bob en profita également pour me prendre avec chacun des acteurs.

alt 

Treize heures sonna et il était un peu tard pour se remettre au travail, nous décidons de faire notre pause repas. J'avais préparé un déjeuner rapide et nous nous sommes retrouvés nus tous ensemble autour de la table. Nos discussions allaient bon train toutes basées sur le sexe.  

alt

Le scénariste nous avisa que la suite des prises de vue de cet après midi se feront dans la chambre et que cette fois il y aurait pénétration. S'adressant à ses acteurs il leur dit: "Je compte sur vous les garçons pour que Madame ne soit pas obligée de stimuler " " Pas de problème vous voyez bien que nous sommes en forme " répondit l'un d'eux en montrant son sexe en érection. Ensuite les acteurs  racontèrent les situations cosasses et insolites  qu'ils avaient vécus en tournant chez certains couples. L'ambiance était des plus chaude dans un bon esprit de franche rigolade.

La seconde partie du tournage de ce clip vidéo se trouve dans "Actrice porno pour une journée (seconde partie)". Bises coquines à  tous Kiss Kiss et régalez vous Wink à bientôt Chantal



Mon corps livré à des mains expertes

Publié par chantal le 21 mars 2019 à 17:28

Une réponse vous sera faite sur tous les commentaires que vous m'aurez laissé sur cette aventure que j'ai eu le plaisir de partager avec vous mais peut-être que vous êtes un de ceux qui a assisté en direct à ma scéance de massage sur le site coquin que je vous ai cité?

alt

Mon corps livré à des mains expertes

Bob m'a déposé devant le salon de massage de "Gégé". Nous sommes venus passer la journée à la mer et comme il ne fait pas très beau ce matin,mon compagnon m'a demandé si je voulais me faire masser gratuitement pour répondre à l'invitation que m'a lancé un admirateur ( voir l'invitation dans les commentaires de Le noyau de mon abricot.) C'est vrai que ce n'était pas une mauvaise idée en attendant que le soleil passe le bout de son nez cet après midi. 

C'est une femme noire plantureuse qui m'a reçu en blouse blanche et qui est allée se renseigner auprès de "Gégé" je suppose lorsque je lui ai dit que j'avais le droit à un massage gratuit. Elle m'a faite passer dans une petite salle qui me rappelait l'arrière boutique de la pharmacie dans laquelle j'ai rencontré JC la première fois et qui est devenu mon amant depuis quelques années maintenant. (voir Mes jets dorés.) Mon "Gégé est apparu, tout content de voir que j'avais répondu à son invitation en me demandant pourquoi je n'étais pas avec mon compagnon?  Bob aurait accepté s'il aurait été massé par une femme lui dis-je. Mais c'est mon associé, qui vous a conduite ici qui se serait occupé de lui. Dommage pour lui, il a préféré m'attendre dans un café à lire le journal. Bon passons aux choses sérieuses, déshabillez-vous et installez-vous sur la table de massage. Alors que je gardait mon string blanc, il me dit:" enlevez-moi aussi ce petit morceau de tissu, ce ne doit pas être un probléme pour vous car j'ai cru comprendre que vous êtiez naturiste". C'est toute nue que je me suis allongée sur le ventre sur la couverture de la petite table. "Gégé" qui m'avait laissé m'installer est revenu complétement nu lui aussi en me disant que c'était pour que je me sente à l'aise. Il se pencha sur moi et commença à me masser les épaules, les mains enduites d'huile de relaxation. Décontractez-vous, sentez-vous détendu entre mes mains, cela ne peux que vous faire que du bien.

alt alt

C'est vrai que mon stress se dissipait petit à petit et je me serais presque endormie, Ses mains douces, comme celles de Jean- Claude glissaient sur mon corps nu, passant des épaules aux fesses en douceur, flirtant avec mon anus, je me sentais bien entre ces mains expertes. La partenaire de "Gégé" est venue lui prêter main forte,elle avait retiré sa blouse blanche et se présentait en petite tenue, deux seins lourds étaient maintenus par un demi soutien gorge qui montrait ses seins aux jolis tétons de la grosseur d'une bille, cernés de deux larges aréoles brunes, elle portait une jupette à franges qui laissait voir ses fesses quand elle se déplaçait n'ayant pas de culotte dessous, voilà ce que Bob avait manqué en ne voulant pas venir avec moi se faire masser.

alt alt

Elle me fit écarter les jambes et enduisit ma fente et mon petit trou d'huile de massage, pendant que"Gégé" qui s'était placé devant moi me caressait l'entre fesses. Sa zigounette se balançait devant mes yeux et mon regard était attiré par son gros gland violacé.

alt alt

Ses caresses coquines m'excitaient et je sentais le jus de mon abricot  couler, mouillant ma serviette. Elles devenaient de plus en plus précises ouvrant mon fruit en deux pour aller en chercher le noyau pendant que son index s'enfonçait dans mon petit trou. Le plaisir montait en moi jusqu'à m'en donner la chair de poule. J'ai relevé le  buste en m'appuyant sur mes avant bras et je suis allée chercher cette belle cerise qui émergeait de sa queue en érection pour me la mettre en bouche. En avançant et en reculant son corps pour aller chercher ma foune en la caressant, sa bite entrait et sortait de ma bouche sans que je sois obligée de faire un geste pour le pomper.

 alt alt

 Pendant le temps que je le pipais, "Gégé" écartait de ses deux mains mes quartiers de lune pour ouvrir mon petit trou brun afin que sa partenaire y déverse une petite fiole d'huile. Elle présenta un énorme gode noir encore plus gros que la queue de Doan (voir De la knacki au boubin noir) qu'elle m'enfonça dans le fion sans délicatesse. 

alt alt

"Gégé" me tenais toujours les fesses écartées et je sentais le gode s'enfoncer au plus profond de mes entrailles. J'avais lâché sa queue de ma bouche ne pensant plus qu'à prendre mon plaisir, je n'étais plus maître de moi et je lachais des râles de jouissance que l'on devait entendre dans tout le salon. Je ne fus pas longue à sentir le plaisir m'envahir et mes fesses et mes cuisses se reserrérent et mon sphincter éjecta le gode huilé hors de mon anus. J'étais épuisée et je ne supportais plus qu'aucune main ne me touche. J'aurais été dépucelé de mon petit trou si cela n'était pas encore fait (voir Double pénétration, Deux noirs pour une blanche, Un black m'a défoncé la pastille et Quatre prunes pour une brune.) Ma scéance de massage avait été filmé par une petite cam placée derrière moi, chose que je ne savais pas. "Gégé" m'a annoncé que j'avais été regardé par 582 voyeurs sur le même site spéciallisé que celui que mon compagnon m'a exhibé. Mon record de la dernière fois avait été buttu n'ayant eu que 343 voyeurs la dernière fois. (voir Exhibée devant des centaines de voyeurs.)                       

"Gégé" m'a remise le CD de notre prestation pour pouvoir le montrer à Bob qui va certainement regretter de ne pas avoir été présent. Je suis venue à ce rendez-vous pour me faire masser et  me relaxer, mais je suis sortie épuisée, les jambes flageolantes et le trou du cul en compote, si bien que je n'ai même pas pu remettre mon string en sortant, le frottement de la ficelle faisait mal à ma pastille. J'aurais du me douter que j'allais subir un massage spécial puisque 'Gégé" m'avait contacté sur ce blog et qu'il avait vu que j'étais libertine en quête d'expériences nouvelles.. J'ai rejoins Bob à la terrasse du café où il m'attendait sans oser m'asseoir de peur de salir ma robe car je sentais l'huile qui me couler entre les fesses.Je suis allée rapidement au toilette pour bien me laver le troufignon. J'ai raconté ensuite en détails ma scéance de massage chez "Gégé" à mon compagnon en lui annonçant que j'avais les images de cette scéance sur un CD car j'avais été filmé.

Bises coquines à tous mes fans et admirateurs Kiss. Chantal

PS:Les photos ont été soutirées du CD c'est pour cela que vous voyez toujours le même plan fixe de mes fesses, prisent par la cam placée derrière moi. 

Mon toubib m'attendait pour une seconde révision

Publié par chantal le 08 mars 2019 à 05:36

Savez-vous que toutes les femmes ont pour fantasme, comme vous pour les infirmières de se faire tripoter par leur toubib ou leur gényco? Bien sur pas beaucoup d'entre nous mettent leur désir à exécution. J'ai la chance d'avoir un compagnon candauliste qui m'a organiser une rencontre coquine avec mon toubib en m'offrant à lui. Seriez-vous prêt vous aussi à laisser votre petite amie ou votre épouse dans les bras de votre médecin. Laissez moi un message pour me donner votre avis. Mille bisous à tous Chantal

alt

Mon toubib m'attendait pour une seconde révision

Comme j'ai oublié le certificat pour m'inscrire en salle de sport la dernière fois (voir Une visite angoissante chez mon docteur.) j'ai prise un nouveau rendez-vous par téléphone chez mon docteur. Etant surbooké, il m'a demandé de vouloir passer à son cabinet très tôt le matin avant le commencement de ses visites. J'ai proposé cette fois à Bob de m'accompagner, il a refusé en me disant d'aller me faire baiser si cela me faisait plaisir. Je pense qu'il est encore un peu faché de ne pas lui avoir tout ce qui s'est passé durant ma consultation, mais cela va lui passer. D'ailleurs je lui ai rappelé que ce n'était pas la première fois qu'il me laissait seule dans les bras d'un homme sans qu'il soit présent (voir Retrouvailles avec mon amant au retour des vacances.). Alors il s'est excusé de m'avoir parlé de la sorte et il m'a même conseillé et choisi avec moi les dessous très coquins pour me rendre chez mon toubib. Je lui ai dis que je les trouvais un peu provoquants alors que j'y allais simplement pour avoir mon certificat:"Bien sur, mais avoue que tu as très envie qu'il te fasse l'amour? Alors mets toutes les chances de ton côté." Cette fois j'étais complétement détendue en entrant dans son cabinet même un peu excitée. Erwan m'attendais avec son plus beau sourire pour m'accueillir " Je n'ai qu'une demie heure à vous consacrer Chantal et je le regrette mais il y a beaucoup de grippes en ce moment et je suis très demandé, aussi je vous ai déjà préparer votre certificat pour avoir un peu plus de temps avec vous." en me le tendant. J'avais bien comprise qu'il avait très envie de consacrer sa demie heure avec moi et sans qu'il me le demande je me suis assise sur sa table d'oscultation. Se plaçant derrière moi il descendit la fermeture éclair de ma robe que je fis tomber en me relevant.  

alt

Erwan pouvait maintenant me voir en bas résille et dans les jolis dessous rouges que j'avais mise pour lui. Un soutien gorge à balconnet qui mettait mes seins en valeur et un petit string ficelle ouvert entre jambe. Il ne s'attarda pas longtemps à me contempler, à peine assise de nouveau sur la table qu'il dégraffa mon sous tif et pris "mes deux  seins" bien en main en me tripotant les tétons qui se mirent à durcir entre ses doigts.

altalt

Son temps était compté et il voulait en profiter de moi au maximum, il me demanda de m'allonger sur la table, sa main se plaça de suite sur ma chatoune et ses doigts fouillaient ma fente en écartant les ficelles de mon string. Pendant ce temps je ne restais pas inactive en caressant la bosse de son pantalon.

alt alt

Il se déboutonna la brayette, laissant tomber son futal en bas de ses jambes. Je lui pris "es tiôte bilote" dans la main pour l'asticoter, ce devait être l'habitude de voir les foufounes de ses patientes qui ne le faisait pas bander. Au fur à mesure que je le branlais je sentais sa verge grossir entre mes doigts et ma bouche pris le relais.

 alt alt

Il se déshabilla entièrement et se pencha sur moi pour m'aspirer les tétons comme un nouveau né qui téte gloutonnement sa maman. Ses doigts me chatouillaient toujours la foune qui s'humidifiait de plus en plus. Il devait sentir que j'étais prête en arrêtant les préliminaires. Comme la dernière fois il me fit prendre la position de levrette et fouilla mes deux trous en enfilant plusieurs de ses doigts sans gants de protection cette fois dans l'entrée principale et un autre dans celle de service en les faisant pivoter. J'écartais mes fesses de mes deux mains pour bien ouvrir les portes de ma chapelle.

alttalt

Erwan venait de lubrifier d'une noisette de gel ma petite pastille brune et s'était déroulé sur le sexe un préservatif. Il me retourna sur la table comme une crépe. Son gland pointait déjà au bord de mon petit trou. En me relevant les jambes son dard força d'un coup de rein la sacristie pour rentrer profondement dans mon couloir obscur. Je me laissais aller en fermant les yeux pour prendre tout le plaisir que m'offrait cette pénétration anale.  

alt alt

Puis ce fut à mon tour de lui faire plaisir, en lui demandant de s'installer à ma place, je l'ai chevauché en lui offrant toute la cyprine qui coulait de ma chatte. Cette liqueur du plaisir qu'il m'avait faite secréter en m'enculant, je voulais lui rendre en cadeau. Il aspirait tout le jus de mon abricot en me caressant en même temps mon trou de balle bien dilaté avec son pouce. Des bruits venant de l'arrière salle me firent sursauter "C'est votre femme de ménage je suppose?" lui dis-je. "Oui" me répondit-il en souriant. (voir Une visite angoissante chez mon docteur) Je trouvais cela étrange que cette femme soit présente à toutes heures de la journée sans m'en inquièter davantage.

alt alt

Après cette bonne léchouille, il était de mon devoir de lui faire plaisir à mon tour en lui faisant un pompier digne de ce nom, ne ménageant pas son tuyau que je faisais coulisser dans la bouche en me l'enfonçant jusqu'à la gorge. Le va et vient rapide que j'effectuais le long de sa colonne le fit jouir. Des spasmes de ébranlèrent sa queue qui se mit à déverser son sirop de corps d'homme me tapissant ma bouche de son sperme que je n'avais pas d'autres choix que d'avaler. 

altalt

Erwan se leva en me disant  "Si vous désirez faire une petite toilette intime, il y a un lavabo à côté. "  Je ne comprenais plus rien il se dirigeait dans le plus simple appareil vers la pièce d'où venait le bruit, la porte n'était pas fermée alors qu'il m'avait dit que nous risquions ni d'être vus ni d'être dérangés et maintenant il voulait que je fasse ma petite toilette intime alors qu'il y avait sa femme de ménage qui pourrait me reconnaître et le voir nu. (voir Une visite angoissante chez mon docteur.)Je n'ai pas osé le suivre me précipitant plutôt vers mes habits pour cacher ma nudité. Erwan ressorti de suite accompagné de mon chéri, appareil photo en main nu comme un ver lui aussi et son Popaul au garde à vous. "C'est grâce à la complicité de ton caudau de compagnon que nous avons arrangé ces rendez-vous coquins. J'ai accepter avec plaisir de jouer à ce petit  jeu avec vous et je ne le regrette pas croyez-moi." Je me suis bien faite avoir en repensant à l'interrogatoire que j'ai du subir par mon compagnon lorsque je suis rentrée du cabinet médical la dernière fois, ce coquin voulait tout savoir alors qu'il était au courant de tout et possédait même les photos de mes galipettes avec mon médecin. Heureusement que je ne lui avais dit la vérité. Ces deux là s'entendaient comme deux larons en foire. Ils m'ont attrapés l'un par les pieds et l'autre par mes dessous de bras pour me mettre sur la table d'oscultation. Et de nouveau je suis repassée à la casserole.(voir Toubib or not toubib.) C'est mon chéri excité comme jamais de m'avoir vu offerte à mon toubib (voir Mon chéri est candauliste.) cette fois c'est lui qui m'enfila pendant qu'Erwan me présentait son obélisque de chair pour que je le le pompe de nouveau.

altalt

Le téléphone sonna, Erwan se précipita à son bureau pour décrocher, c'était une patiente qui le rappelait à son devoir de toubib. Je m'imaginais la tête de celle ci à l'autre bout du fil, si elle savait que son médecin lui répondait dans la tenue d'Adam. Il s'habilla en toute hâte en nous disant de claquer la porte derrière nous quand nous aurons fini de forniquer et que ce sera avec un grand plaisir de me revoir en consultation.

alt alt

C'est grâce aux photos que Bob avaient prises que je peux aujourd'hui vous raconter mes visites chez mon toubib et surtout de pouvoir les illustrer de ces clichés pour vous.

Mille bisous à vous tous Kiss Kiss etc... Kiss ...etc....Chantal

  

"T'es pas cap"une proposition indécente

Publié par chantal le 02 mars 2019 à 07:27

Qui n'a jamais joué au docteur en étant petite ? mais l'aventure est bien plus excitante lorsque l'on rencontre son amour de jeunesse lorsque l'on est devenue adulte et que mon compagnon lui offre de retrouver le sexe glabre qu'il a connu dans lorsqu'il m'avait osculté lorsqu'il était gamin. Bisous à tous Chantal 

alt

"T'es pas cap" une proposition indécente

Ce n'est pas du temps pour faire une exhib en extérieur même en voiture s'il faut que j'ouvre ma vitre pour qu'un voyeur me tripote, aussi Bob m'a remis une carte de notre jeu favori (voir Un jeu pour pimenter notre vie de couple.) Sur cette carte il y avait d'inscrit:" Vous devez inviter un homme célibataire pour jouer en trio à t'es pas cap" Je ne connais pas beaucoup d'homme libres à inviter pour jouer avec nous. Il y a bien mon ancien amant Jean Claude qui est maintenant divorcé mais je pense que mon chéri n'apprécierait pas beaucoup.(voir Nostalgiques perversions.) Il y a aussi Marc notre neveu mais lui est plutôt branché par les hommes.(voir Une rencontre bi inopinée.) Je ne voyais plus qu'une seule personne qui pouvait faire l'affaire, un voisin d'enfance qui m'avait dit ne pas être en couple et que j'ai retrouvé grâce aux réseaux sociaux et avec lequel j'ai joué au docteur quand j'étais petite et qui prenait plaisir à passer sa main dans ma culotte et de me l'enlever pour palper ma zézette, ce petit cochon. Nous avons également joué au papa et à la maman en couchant ensemble et en s'embrassant avant de faire semblant de s'endormir, c'était mon amoureux de l'époque et mes premiers baisers avec un garçon. Je ne l'avais jamais revu depuis et je décidais de l'inviter samedi soir en lui laissant un message sans lui révéler le but de notre soirée.

Cédric avait accepté l'invitation avec plaisir, nous étions contents de se retrouver pour nous rappeler les anecdotes et les bétises que nous avons faites dans notre jeunesse. Ce n'est qu'à table que mon chéri lui a expliqué les régles de notre petit jeu coquin en lui demandant s'il voulait bien y participer. Je commence dit Bob en s'adressant à moi:" T'es pas cap d'aller te mettre en nuisette devant ton copain d'enfance?" pour donner le ton de la soirée. Bien sur que j'étais cap puisque c'était le but du jeu. Quelques minutes plus tard, je suis descendue en déshabillé noir qui montrait mes seins en transparence. Puis ce fut mon tour de demander aux deux garçons: "Retirez votre tee-shirt." N'osant pas tout de suite de les mettre à poil pour garder un peu de suspense. Cédric  venait de recevoir un mail sur son téléphone. "Excusez moi" dit-il avant de regarder "T'es où""C'est mon copain qui me demande où je suis?" "Pourquoi ne pas le faire participer en le mettant en visio privée" annonça Bob." Nous allons mettre notre cam pour qu'il soit de la partie, tu n'as qu'à lui expliquer ". Aussitôt dit aussitôt fait "Tu nous vois?" "Oui, c'est qui la bombasse* avec ses jolis nibards* et le mec qui sont avec toi avec toi dans cette tenue?"

alt

Je t'expliquerais, tout le monde entends ce que tu dis, nous sommes en train de jouer à un "t'es pas cap coquin" et nous t'invitons à nous regarder en tant que voyeur à condition que tu restes correct." Ce fût au tour de Cédric un peu embarrassé de me dire: "T'es pas cap de retirer ta petite culotte de nylon." Cela me rappelait ma jeunesse lorsqu'il me demandait d'enlever mon slip de coton. Chacun d'eux pouvait voir maintenant ma foufoune que mon chéri leur montrait en soulevant ma liquette. Si mon ami d'enfance se souvenait de mon mont de vénus lorsque j'étais petite, il devait le retrouver quelques années plus tard aussi lisse qu'il l'avait connu lorsque j'étais gamine, il n'y a que mes seins qui avaient subit des changements, mes mandarines qu'il avait tripotées étaient devenues de véritables pamplemousses, ce qui ne pouvait faire que son bonheur.

alt

Un sifflement admiratif venant de l'ordinateur se fit entendre. " Elle peut se lever la meuf* que je vois sa chaglatte* ?" Je me suis exécutée, mon chéri en profita pour glisser sa main entre mes cuisses. " Désapez-vous si vous voulez la gringuer*ou la bifler*." Notre petit jeu si bien commencé prenait du plomb dans l'aile avec la présence de ce voyeur qui commentait en live ce qu'il voyait et nous donnant ses directives dans un langage bien à lui. 

alt

Mais cela marchait, les hommes ôtérent leur pantalon et leur slip et retirèrent mon déshabillé transparent, offrant nos corps nus à cet homme qui était entré chez nous par le biais de notre ordinateur. Les choses ne pouvaient pas en rester là, notre nudité avait échauffé nos esprit, je voyais le sexe de mes deux hommes qui se dressait tout en se tapant la colonne.

alt

Je n'ai pas osé m'attaquer au membre viril de Cédric en premier, je me suis penché sur celui de Bob pour lui faire une fellation. " Ne restes pas inerte,  touches lui la schnecque* si tu veux la troncher*" Cédric sur les conseils de son copain me passa sa main timidement entre les fesses pour me caressant les barbillons qu'il avait connu moins charnus et moins développés lorsque je n'étais qu'une petite fille.

alt

Cédric passa derrière le canapé,m'offrant à son tour son pénis pour que je lui suce. "J'ai la gaule* en voyant son paf*." Je ne comprenais pas tout ce que disait mon voyeur derrière son écran, mais j'ai comprise qu'il bandait en me regardant.

altalt

Mes hommes aussi avaient la trique pour moi, n'ayant plus de préservatifs pour Cédric qui ne pensait pas à une rencontre libertine avec moi mais tout simplement à des retrouvailles d'anciens amis n'avait lui non plus pas de capotes. C'est donc Bob qui a été le seul à me trancher ce soir là. Empalée sur mon chéri, face à l'écran de l'ordinateur, Mon voyeur voyant que je le regardais baissa sa cam sur son sexe et se palucha tout fier de me montrer son pieu en érection, c'était très excitant.

alt alt

Il était bien membré et il faisait envie "Hé mon pote tu peux me faire un gros plan sur la derche* de la bombasse* que je la remouche*." Cédric rapprocha le portable de mes fesses pour offrir à son copain une vue plus intimiste de la raie de mes fesses.

alt alt

En entendit un grand un grand Waaaouuuuuuuuh..........puis " Ecartes lui les escaloppes* que je puisse voir son bonbon*, elle a une petite perle sur ses badigoinces* bouffe les lui." Apparemment Cédric comprenait tout ce que lui disait son copain puisqu'il se pencha pour embrasser mon entre cuisses en écartant les deux quartiers de ma lune offrant la grande porte et celle de service de ma boutique à son copain.

alt alt

"Ouvres lui la babasse* et enfonces lui ton fourrageur* dans la chaglatte* pour la faire exploser le volcan et faire miauler la gadji* devant son gadjo*" Les doigts de Cédric entrèrent dans mes orifices humides à défaut de sentir son pieu me pénétrer. Son doigt glissa tout seul à l'intérieur de ma chatounette huilée par ma cyprine et le reste de sperme que m'avait laissé mon compagnon. Ses allers et venues me procuraient du plaisir dans le bas ventre et c'est mon compagnon qui était sous moi qui profita de cette jouissance que je ressentais en l'embrassant fougueusement.

alt alt 

Mon chéri agacé de ne pas comprendre ce que ce notre interlocuteur disait, pensant qu'il avait des propos obsénes envers moi décida de couper court à la visio en lui coupant notre cam en demandant à Cédric ce que son copain avait dit. Dommage que cela plomba l'ambiance du départ, d'après les traductions il ne m'avait pas manqué de respect de bien mes deux soupirants ont passé un bon moment à me caresser sans jamais avoir jamais réussit à me donner l'ivresse de la jouissance.

Mille bisous à tous  Kiss KissChantal 

Voici quelques traductions des mots d'argot qu'utilise mon mateur

Babasse, Chaglatte, Paf ( sexe féminin) Nibards (seins) Meuf, Bombasse (fille sexy) Gringler (flirter) Gadji ( fille) Gadjo (mec) Gaule (érection) Badigoince, Escaloppes (lèvres) Bifler (gifler avec le pénis) Bonbon (clitoris) Derches (fesses) Troncher (avoir un rapport) Remoucher (regarder) Troncher (avoir un rapport) Fourageur (sexe masculin)

 

 

  

 

Dogging en voiture

Publié par chantal le 28 février 2019 à 15:21

Si vous êtes amateur de dogging faites le moi savoir en me laissant un petit commentaire, nous pourrons dialoguer ensemble. Bisous coquins pour des coquins Chantal

alt

Dogging en voiture

Nous sommes en repérage, Bob était très enervé de ne pas avoir trouvé de voyeurs pour me mater malgré les coups de fil passé à nos fervants admirateurs pour lesquels j'ai offert mon anatomie mais aucun n'étaient disponibles, nous avons été obligé de nous rabattre sur un sex shop (voir Le sex-shop, un lieu d'exhib.) Mon compagnon à entendu parler d'un lieu d'exhib au lieu dit:"la sablonnière"

alt

Nous sommes en voiture pour reconnaître cet endroit à quelques kilométres de chez nous. Après avoir tourné un moment nous nous sommes garés dans une clairière d'un petit bois à l'écart des habitations. Mais l'endroit paraissait désert et je doutais fort que ce soit un lieu d'exhib. Bob interpella un homme pour lui demander s'il connaissait un lieu coquin dans les environs. "C'est ici qu'il se passe des choses coquines entre couples et voyeurs mais c'est beaucoup plus actif les soirs d'été". "Vous êtes un de ces couples?" nous demanda t-il en me regardant. "Oui nous sommes des adeptes du dogging,  vous vous aimeriez mater ma femme?" dit Bob en me caressant les cuisses. Je n'étais pas venue pour cela, d'ailleurs je n'étais pas habillée pour la circonstance, d'ordinaire je porte des dessous sexy et coquins. D'autres hommes sortirent du bois et s'agglutinérent autour de la voiture. Parmi eux j'ai reconnu Daniel, un voyeur que nous avions invité pour partager mon gâteau d'anniversaire avec nous? (voir Soirée privée classée X) Bob descendit de voiture et alla lui parler, j'ai vu qu'il lui donnait notre appareil photo pour immortaliser certainement ce dogging en pleine nature.

Bob remonta doucement ma jupe jusqu'aux hauts de mes cuisses laissant apparaître la fin de mes bas et le fond de ma culotte, un homme déboutonna sa brayette et me montra sa queue en se masturbant, il invita les autres à en faire autant. Trois sexes en érection se dressaient à ma vitre latérale, m'incitant à leur en montrer un peu plus. La femme est seule maître de son corps et l'expose à la vue de ses admirateurs que si elle le désire c'est une des régles du dogging. Bien sur je savais que mon compagnon en mourrait d'envie de m'exhiber devant ces messieurs, il m'embrassa et sa main baladeuse caressait mon entre jambes par dessus ma culotte qui commençait à se mouiller.

alt alt 

La tête de noeud de mes admirateurs que j'avais devant les yeux me faisait penser à des champignons qui sortaient sur ce parking pour me régaler. L'endroit était relativement calme en cette saison et je le regrettais presque, la peur d'être surprise en flagrant délit d'exhibition n'était pas au rendez-vous. Ce qui me pousse à m'exhiber en l'extérieur devant des voyeurs venus pour cela est de déjouer les interdits, je ressents à chaque fois une décharge d'adrénaline et c'est devenu maintenant une véritable drogue de voir les hommes  s'exciter en me matant. J'apréciais le spectacle, et avant même d'avoir montré les parties intimes de mon anatomie, une morille se mis à gicler sur la voiture toute sa laitance. 

alt

Cet interméde me tira de mes pensées et je décidais d'écarter ma petite culotte et de me masturber devant eux. Bob vint me caresser la chatte glissant son doigt dans ma fente pour aller chercher mon clitotis. En descendant ma vitre, c'était une invitation pour mes admirateurs de participer et à se joindre à nous m'offrant à leurs caresses coquines et cela pouvait aller beaucoup plus loin.

alt

Mon compagnon fit glisser ma culotte en bas des pieds pour leur donner plus de facilité à me caresser. Une jambe relevée, j'écartais les lèvres de ma boite à coucou pour leur montrer le petit oiseau caché à l'intérieur. Une main de black que je n'avais pas vu venir fut la première à se poser sur mes cuisses et s'aventura en direction de ma zézette. Son doigt glissa dans mon ouverture toute mouillée. Il me montra sa bite en érection qu'il venait de sortir de son pantalon, il était superbement bien membré par rapport à tous les autres. En ce moment j'étais très portée sur les noirs et ce membre de couleur me rappelait beaucoup les aventures sexuelles que j'ai connues dernièrement avec Doan et ses amis. (voir Soirée 100% chocolat noir)

alt alt

Leurs envies devenaient plus pressantes et les sexes s'agitaient de plus en plus près de moi, c'est Bob qui m'encouragea à m'occuper d'eux en leur caressant et en les branlant. Il me regardait faire tout en me caressant, il renonça à leur montrer mes seins, j'étais habillée chaudement et il était difficile de retirer où de soulever mon manteau, mon pull, mon sous pull et mon soutien gorge pour les mettre à l'air alors que c'est si facile l'été lorsque je suis en petite robe légère et presque rien dessous.

 alt alt

En entrant ma main dans le pantalon de l'un des mateurs qui était resté un peu à l'écart n'osant pas trop me tripoter, je l'ai mise en condition pour qu'il soit moins timide en lui soupesant les testicules tout en me réchauffant les doigts. Je me suis mise à sucer par la vitre, les voyeurs qui se collaient à la portière et qui me présentaient leur queue. Cela avait excité Bob qui est candauliste, qui se masturbait dans la voiture, de ma main gauche je lui pétrissais les couilles. (voir Mon chéri est candauliste) Une fois à la maison il suffisait que je repense ou que l'on parle tous les deux de cette exhibition en public pour que je mouille et que j'ai très envie de faire l'amour.

alt alt 

Mes voyeurs nous ont tous remerciés, nous leur avons dit que nous avons passé un agréable moment en leur compagnie et que nous reviendrons losqu'il fera meilleur. Mon compagnon ramassa sur le plancher ma culotte, m'écarta les cuisses, m'essuya ma chtoune avec et la jeta par la fenêtre comme une mariée qui jette son bouquet pour savoir qui sera la prochaine mais cela ne voulait pas dire, ils se seraient presque battus pour la recupérer mais cela ne voulait pas dire que celui qui s'en ai saisie pourra coucher avec moi. Bob récupéra son appareil photos et pour remercier Daniel des ces jolies photos, il l'invita à la maison pour mon anniversaire. Nous démarrons amusés de savoir qui allait se masturber en renifflant ma culotte tout en repensant à mon exhib.

Bises à vous tous  Kiss Chantal 

 

Une rencontre bi inopinée

Publié par chantal le 03 février 2019 à 15:13

Une bonne année à vous tous, merci pour tous les commentaires que vous me laissez sur mon blog que je suis très heureuse de partager avec vous. Que cette nouvelle année vous incite à connaitre de nouvelles expériences sexuelles qui mettrons du piment dans votre vie de couple et si vous le désirez que vous pouvez partager avec moi. Bisous coquins à vous tous et vive le libertinage. Chantal 

alt

Une rencontre bi inopinée

Hier soir nous avons eu la visite surprise de notre neveu qui est venu nous souhaiter ses voeux. Il était parti au Canada pour faire ses études et nous étions heureux de le revoir après ces trois ans d'absence. Ce n'était plus le gamin que nous avions connu, il était devenu un bel homme. J'étais en train de préparer à manger et comme nous nous attendions pas à ce que l'on sonne à notre porte, j'étais en petite culotte et en chemisier ayant retiré ma jupe blanche pour ne pas la salir en cuisinant. Souvent que je fais mon ménage en petite tenue sans penser que cela puisse en choquer certain.(voir Semences et graines d'agriculteurs et Infidèle pour une histoire de cul.) Heureusement que cette fois je n'étais pas en string où en slip transparent mais en culotte de coton à petits pois, notre neveu se serait bien rincé l'oeil. "Hé bien tatie, tu te mets à l'aise pour faire la cuisine, excuse moi d'être venue à l'improviste" me dit-il " Mais non c'était pour pas me salir que j'ai oté ma jupe, nous sommes très heureux de te voir depuis le temps, tu vas rester manger avec nous pour nous raconter un peu tes année d'étude à l'étranger" "Cela me gêne de troubler votre intimité, ce n'est pas ma mére qui recevrait en petite culotte" Il avait raison ma belle soeur était plutôt "coincée du cul " d'ailleurs lorsqu'elle a appris que nous passions nos vacances dans des centres naturistes, elle a un peu coupé les ponts avec nous. Les discussions à table allait bon train mais quand Bob lui demanda s'il avait une petite amie, il était un peu embarassé pour nous répondre: "Justement j'ai un problème avec mes parents, je viens de leur avouer que j'étais plus interressé par les hommes que par les femmes et cela passe très mal. Ils n'ont pas l'ouverture d'esprit que vous avez c'est d'ailleurs un peu pour avoir de vos conseils que je suis venu vous voir."  Ne t'inquiètes pas il faudra bien qu'ils s'y fasse avec le temps, s'ils veulent garder leur fils unique, autrement ils vont se retrouver seuls comme deux cons, j'en parlerais à mon frère." lui répondit Bob. "Nous nous sommes ouverts à tout sans aucun tabou, nous profitons de la vie, elle est si courte et il n'y a pas de mal à se faire du bien aussi si tu le désires nous pourrions mettre tes doutes à exécution en faisant un trio après le repas pour que tu saches exactement si tu as un penchant pour les femmes ou pour les hommes cela pourrait t'aider" Bob m'a regardé bizarement, il n'imaginait pas que je puisse faire cette proposition à membre de notre famille.

Après le repas pendant que Bob débarrassait la table et faisait la vaisselle nous nous sommes installés sur le canapé, n'ayant pas eu de réponse à ma demande de la part de Marc qui devait ressentir une certaine gêne envers sa tante, j'ai considéré qu'il était d'accord et puis après tout lorsqu'il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir. Je lui ai demandé de se dévétir et de se mettre en levrette pour voir s'il n'éprouvait pas un certain refus au toucher rectal. Voyant qu'il était réceptif à mon doigt que je lui ai posé sur l'anus, s'abandonnant complétement à ma caresse anal, j'ai continué en lui enfonçant mon index dans son petit trou.

alt alt

Marc était devenu un bel homme charmant, j'ai profité, en me glissant sous lui pour faire plus ample connaissance avec son service trois pièces. Il bandait et j'éprouvais une certaine fierté de voir que je faisais encore un tel effet sans encore avoir dévoiler mes atouts à un homme juste sorti de l'adolescence. 

alt

 Bob est venu nous rejoindre, pendant qu'il se déshabillait nous nous sommes rouler une pelle, Mon neveu commençait à prendre de l'assurance, sa main se posa sur mon sein sans qu'il ose sans toutefois la passer sous mon corsage. Il avait pris le commandement des opérations et je me laissais faire en pensant qu'il aurait l'audace d'aller plus loin dans sa démarche.

altalt

Mais mon chéri était en train de lui lubrifier sa petite pastille brune pour lui glisser sa verge encapuchonnée entre les fesses. Je ne sais pas si c'était la toute première fois qu'il se faisait enculer mais en râle de douleur s'échappa de sa bouche lorsque son gland força la petite porte de service, je pense qu'il venait de se faire dépuceler ou alors le zob de mon chéri était trop épais pour une première, cela me rappelait des souvenirs lorsque Doan m'avait prise par derrière.(voir Sodomisée par mes prétendants, C'est la fête aux petits trous ou Un black m'a défoncé la pastille) Bob glissait doucement dans sa colonne restale jusqu'à ce que le cri de douleur se transforme en râles de plaisir. Sous lui je voyais que le rictus de son visage se transformait petit à petit en plaisir. Pendant qu'il se faisait empapaouter, je lui branlais la bite par dessous.

alt

Un peu plus tard mon chéri s'est retiré après lui avoir déversé toute sa sauce blanche dans le préservatif, Marc bandait comme un ours tandis que mon compagnon qui était entré bien dur dans la pastille de notre neveu en était ressorti tout mou . 

alt

J'avais très envie de prendre en bouche ce gros sexe que j'avais dans la main, je me suis mise à genoux sur le canapé pour être à la hauteur de son membre viril pour le sucer comme un sucre d'orge glissant doucement au plus profond de ma gorge (voir Un passage dans un glory hole et Une friandise qui m'éclate en bouche). Bob qui est candauliste aime me voir prise en main par un autre homme que lui, son roudoudou qui était ressorti amorphe du fion de Marc avait repris de la vigueur. Positionnée entre mes deux hommes ma bouche passait d'un bonbon à l'autre.

alt

Ensuite je me suis assise sur le rebord du canapé, demandant à mon neveu de bien vouloir sortir ma culotte et devenir l'objet sexuel de mes deux hommes l'espace d'un instant. Ecartant mes cuisses je présentais mon huitre prête à la dégustation à ce jeune homme. Quand je pense que lorsqu'il est arrivé je me disais qu'heureusement que je n'étais pas en string ou en culotte transparente alors que deux heures plus tard j'ai les cuisses ouvertes devant ses yeux lui offrant mon intimité.(voir Mon caquillage dégusté sur place et Le  noyau de mon abricot). Sa bouche se délectaient des sucs que je libérais en mouillant. Pendant qu'il était penché pour savourer mon coquillage, mon chéri pour qui la quéquette avait reprise de la vigeur, la planta une nouvelle fois dans l'oignon que Marc lui offrait dans cette position. 

alt alt

Je pense que c'est à cause de la présence de son oncle que notre neveu n'a pas oser me prendre. Comme leur affaire était terminée, j'ai remise ma culotte et je suis restée en voyeuse en train de se masturber mutuellement, les laissant entr'hommes se tripoter le goupillon. A tour de rôle ils se faisaient sucer leur petit frère

altalt 

altalt

Bien que je n'ai pas eu la chance de goûter au jeune et long membre de Marc qui n'a pas osé frapper à l'entrée de ma porte rose, certainement par timidité, la situation dans laquelle il se trouvait était délicate pour lui. Baiser sa tante devant son oncle cela devait lui poser problème et je suis sure que comme moi il doit le regretter maintenant. C'est bien dommage surtout que ce n'ai pas mon chéri qui lui aurait dit quelque chose, bien heureux et jouissif de me voir me faire pénétrer par ce jeune tourtereau.(voir Mon chéri est candauliste). J'aurais du être plus directe en lui disant carrément qu'il avait le droit de me prendre et de lui expliquer que son oncle était candauliste et qu'il éprouvait du plaisir à nous regarder baiser. Je suis tout de même satisfaite de savoir qu'il peut maintenant comparer les deux sucettes, celle exécuté par un homme ou celle faite par une femme. Mais je pense que son choix était déjà fait.

Bisous à tous mes fidéles qui vivent avec moi mes aventures sexuelles que je commente sur mon blog Chantal Kiss Kiss

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« juillet 2019 »
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |